Mali : Trois journalistes maliens arrêtés par la police à Bamako

Trois journalistes maliens arrêtés par la police
Par David Yavo
Publié le 22 février 2018 à 18:05 | mis à jour le 22 février 2018 à 18:16

Trois journalistes maliens du site "maliactu.net" ont été arrêtés par la police, ce mercredi 21 février. Il leur est réproché d'avoir tenté d'arnaquer une autorité municipale. Leurs matériels de rédaction ont également été saisis.

Accusés d'arnaque, des journalistes maliens interpellés à Bamako

C'est au travers d'un communiqué de nos confrères maliens du site d'information que nous apprenons l'arrestation de trois journalistes maliens de cette entreprise de presse. Les policiers, venus en civil, ont fait irruption dans les locaux de la rédaction et, selon le communiqué, sans aucune présentation de mandat d'amener, ont arrêté les trois web-journalistes, saisissant par ailleurs leurs matériels de travail (ordinateurs, microphones, caméras, téléphones, etc.).

Ces événements font suite à une plainte déposée par le Maire de Koumaniana dans le cercle de Niafounké qui indique avoir été objet de chantage au sujet de la diffusion d’une vidéo compromettante. Des ramifications de ce réseau de maîtres-chanteurs se trouveraient au Bénin.

"Les malfaiteurs auraient demandé le paiement d’une rançon de 3 millions de FCFA au profit d’un bénéficiaire identifié au Bénin (par transfert d’argent au Bénin)", révèle le communiqué. Tout en condamnant cette arrestation, la direction de ce journal en ligne se dit prête à démontrer l'innocence de ses journalistes dans cette affaire.

Cependant, d'autres versions attestent que les journalistes arrêtés auraient en leur possession une vidéo obscène du Maire et auraient menacé de la rendre publique au cas où ce dernier refusait de verser la somme qui lui a été exigée.


Par ailleurs, ces hommes de média, Salif Diarrah, Aliou Hasseye et Issa Coulibaly, auraient été interceptés dans un cyber café de Bamako, et non dans les locaux de la rédaction de maliactu.net comme le décrit le communiqué.