Côte d'Ivoire : 2020, Soro rencontre son parrain Obasanjo à Abidjan

Rencontre entre Olusegun Obasanjo et Guillaume Soro à Abidjan
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 28 mars 2018 à 18:15 | mis à jour le 28 mars 2018 à 18:15

À la rencontre avec les anciens Fescistes, Guillaume Soro avait indiqué qu'il n'avait pas d'agenda caché pour 2020. Mais sa rencontre avec Olusegun Obasanjo à Abidjan, ce mardi, en dit long sur ses ambitions présidentielles.

Que cache la rencontre Guillaume Soro - Olusegun Obasanjo ?

À l'approche de la présidentielle de 2020, tous les faits et gestes des potentiels candidats sont passés en revue pour en savoir davantage sur leurs ambitions à court, moyen et long terme. Parmi ces présidentiables se trouve Guillaume Kigbafori Soro. En effet, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne s'est lancé ces derniers temps dans des visites et autres rencontres qui ont tout l'air d'une précampagne.

Par ailleurs, les compagnons du PAN, notamment Soro Kanigui, Félicien Sékongo, et bien d'autres ne cessent d'appeler leur leader à se porter candidat pour le prochain scrutin présidentiel.

Cependant, l'ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) se veut prudent et évite, jusque-là, de se prononcer sur ses ambitions de succéder au président Alassane Ouattara en 2020. N'empêche que sa GSK Team ne cesse de s'activer sur le terrain pour ratisser large et se mettre en pole position au cas où...

Aussi, la rencontre entre l'ex-président Olusegun Obasanjo et Guillaume Soro qui s'est tenue ce mardi 27 mars, en marge de l'Africa Ceo Forum, suscite tant de commentaires sur les rives de la lagune Ébrié. Rien n'a certes filtré de ce tête-à-tête entre l'ancien président nigérian et le chef du Parlement ivoirien, mais il est indéniable que les deux personnalités entretiennent des relations très étroites.


Obasanjo et Soro s'étaient en effet rencontrés lors de la médiation nigériane au temps de la rébellion ivoirienne. Et depuis, l'un est devenu le parrain de l'autre. À propos de l'avenir politique de Guillaume Soro et surtout de sa capacité à briguer un jour la Magistrature suprême en Côte d'Ivoire, l'ancien chef d'État nigérian avait indiqué en octobre dernier : « Je n’ai aucune raison de penser le contraire. Guillaume Soro a beaucoup appris, et je crois qu’il va continuer dans cette voie. Il sera bien préparé pour affronter l’avenir. » Il était alors médiateur entre le président Alassane Ouattara et son ancien Premier ministre. Ceci pourrait donc expliquer cela.