Chine - Gabon : Ali Bongo, l’excellence des relations sino-gabonaises n’a cessé d’augmenter

Ali Bongo et Xi Jinping, une relation florissante

Le Président gabonais Ali Bongo Ondimba félicite la Chine pour ses efforts dans le renforcement de sa coopération avec l’Afrique. Au cours des dernières années, S.E le Président Xi Jinping a su insuffler une dynamique dans ce sens en œuvrant pour atteindre le niveau de 400 milliards de dollars d’investissements sur le continent à l’horizon 2020, ce qui a permis aux États africains de réduire de façon progressive leur retard dans le domaine des infrastructures.

Ali Bongo satisfait de la coopération sino-gabonaise

Mon pays, le Gabon, n’a pas été en marge de cette impulsion. Il a profité de cette dynamique vertueuse même si je pense que nous aurions pu capter davantage d’investissements directs chinois. Nous observons cependant un renforcement des échanges commerciaux entre nos deux pays.

Entre 2010 et 2014, la valeur des échanges entre nos deux pays est passée de 369,3 milliards à 784,4 milliards de francs CFA. Ainsi, depuis 2014, la Chine est le premier partenaire économique du Gabon avec des flux commerciaux qui ont atteint 1021,6 milliards de francs CFA en 2017. Je rappelle que les investisseurs chinois s’impliquent en particulier dans les secteurs forts de l’économie gabonaise, comme dans le bois, les mines ou encore les services.

Depuis, notre coopération avec la Chine s’est étendue au secteur de la défense, mais aussi de la culture. Nos deux pays se sont en effet engagés à renforcer la coopération militaire et culturelle à travers de nombreuses bourses offertes aux jeunes Gabonais et des stages de perfectionnement dédiés aux agents publics.

Il faut rappeler que lors de l’édition précédente du FOCAC en Afrique du Sud, le Président Xi Jinping et moi-même avons manifesté notre volonté de coopérer davantage pour valoriser le potentiel des échanges commerciaux dans de nouveaux secteurs comme l’agriculture, l’industrie forestière et les infrastructures. Et à l’occasion de ma visite d’Etat en Chine en décembre 2016, nous avons décidé d’élever les relations sino-gabonaises au niveau de « partenariat de coopération globale » et de les rendre ainsi multiformes.

Permettez-moi de saisir cette opportunité pour exprimer au peuple ami de la République populaire de Chine la gratitude des Gabonais pour la confiance que les autorités et les investisseurs chinois placent en notre pays. En effet, la crise engendrée par la baisse du prix du baril de pétrole au cours des dernières années n’a pas constitué un frein au renforcement de notre coopération.

La Chine n’a eu de cesse d’accompagner le Gabon dans son développement, particulièrement durant les moments les plus difficiles. Ce témoignage de solidarité traduit l’excellence des relations d’amitié entre nos peuples. La diversification de l’économie gabonaise, à laquelle contribuent activement les entreprises à capitaux chinois, offrent de nombreuses opportunités d’investissement.

À cet effet, ce forum sera l’occasion pour le Gabon de promouvoir les investissements dans des projets prioritaires issus des secteurs variés et porteurs de croissance définis dans ma stratégie économique. C’est notamment le cas dans l’agriculture, les mines, le bois, le tourisme, les nouvelles technologies de l’information, etc.

Il est utile de rappeler qu’en réponse à la conjoncture macro-économique contraignante provoquée par la baisse du prix du baril, le Gabon a mis en place son plan de relance économique en 2016 pour maintenir le cap de l’émergence que nous comptons atteindre à l’horizon 2025. Il s’agit d’un programme qui place l’investissement direct étranger au cœur de la redynamisation de notre économie. L’excellence des relations sino-gabonaises et le niveau d’investissement des entreprises chinoises au Gabon, qui n’a cessé d’augmenter au fil des années, témoignent de notre volonté de renforcer les investissements chinois dans notre pays.

Quant à mes retrouvailles avec mon homologue, S.E le Président Xi Jinping, je tiens à faire observer qu’elles seront marquées par deux temps forts, dont le FOCAC et la rencontre bilatérale prévue en marge de ce forum. Le Président de la République populaire de Chine et moi avons des convergences de vue sur de nombreuses questions internationales d’ordre économique et géopolitique. Cette rencontre sera donc l’occasion de renforcer les points de vue que nous partageons et de réaffirmer notre volonté d’accélérer l’élargissement de notre coopération à d’autres domaines d’intérêt commun.

(Source : Quotidien du Peuple)