Cameroun : L’Etat injecte près de 18 milliards pour restructurer la Campost

Près de 18 milliards pour relever Campost

La ministre des Postes et télécommunications Minette Libom Li Likeng, a annoncé vendredi à Yaoundé que le gouvernement va investir plus de 18 milliards francs CFA dans la Cameroon postal services (Campost), l'opérateur postal public camerounais, pour "permettre à l’entreprise de sortir de la phase de détérioration de sa valeur."

Près de 18 milliards pour relever Campost

"Le coût des investissements à mobiliser pour le financement du Plan de restructuration de la Campost s’élève à une enveloppe globale de 22,8 milliards FCFA. Le gouvernement s’engage à mettre à disposition la somme de 18,3 milliards sur trois ans (2019-2021)", a déclaré Mme Libom Li Likeng.

Selon la ministre des Postes et télécommunications, le reste soit 4,4 milliards sera supporté par l’entreprise, précisant que "les fonds mobilisés constituent des dotations à la Campost afin de lui permettre de réaliser ses missions."

Avec un chiffre d’affaires d’environ 3,77 milliards FCFA en 2015, en baisse constante depuis 2013, la société à capital public, a enregistré un résultat net négatif de l’ordre de -22,4 milliards FCFA.

Dans le but de se fixer une nouvelle orientation stratégique, la nouvelle direction générale a soumis aux autorités un plan de redressement et de relance fin 2016, en vue de permettre à l’entreprise de sortir de sa phase de "détérioration de sa valeur et escompter retrouver l’équilibre au bout de trois ans".

Le plan de restructuration intervient dans un environnement marqué par l’essor de l’économie numérique et une rude concurrence sur les différents segments de marché. (Services de messagerie, services financiers, mobile money).

Née de la fusion de la Sonaposte (Société nationale des postes) et de la Caisse d'épargne postale (CEP), en avril 2004, la Campost a pour objet d’assurer les missions de service public postal, d’établir et d’exploiter les réseaux des services postaux et de fournir des prestations postales à caractère financier.