Hervé Tchinda s’engage à "corriger les travers" du football camerounais

Hervé Tchinda en course pour la présidence de la Fecafoot

Candidat à la présidence de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Hervé Tchinda, l’ex-agent de joueur, s’est engagé à corriger les travers de la discipline au Camerounais à travers 11 axes, face à la presse.

Hervé Tchinda en course pour la présidence de la Fecafoot

"Notre engagement consiste à corriger tous (les) travers par le biais de onze axes prioritaires", a indiqué M. Tchinda dans sa profession de foi.

Selon l’ancien agent de joueur, depuis plus d’une dizaine d’années, le football camerounais est englué dans un marasme indescriptible, causé par l’incurie de certains acteurs, dont certains persistent à vouloir continuer à approfondir le gouffre dans lequel il se trouve."

Au nombre des 11 axes prioritaires présentés à la presse figure la gouvernance du football, la construction, l’aménagement des infrastructures, la promotion du football féminin, la professionnalisation du (championnat) d’élite.

Un comité de normalisation a été créé le 22 juillet 2014, après que la Fédération internationale de football association (FIFA) a dénoncé l’ingérence du gouvernement camerounais dans la gestion du football local.

L’ancien comité exécutif a été dissout le 23 août 2017 après la destitution de son président Tombi A Roko Sidiki. La FIFA ayant décidé d’appliquer le verdict de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité Olympique et Sportif du Cameroun.

Le 08 septembre 2017, la FIFA a nommé cinq personnes au sein du comité de normalisation avec pour mission le toilettage des textes et l’organisation des élections pour mettre fin à la crise qui secoue la Fecafoot depuis 2015.

Hervé Tchinda, aura pour adversaire l’ancien capitaine des Lions indomptables Joseph-Antoine Bell et Seidou Mbombo Njoya, membre du comité exécutif de la FECAFOOT depuis 1999.