Le franc CFA va disparaître, les chefs d'Etat décident depuis Abuja

Disparition du Franc CFA pour la monnaie unique de la CEDEAO
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 27 décembre 2018 à 11:18 | mis à jour le 27 décembre 2018 à 11:24

Le Franc CFA va bientôt se fondre dans une monnaie unique de la CEDEAO dont le projet est en passe de se concrétiser. Réunis à Abuja lors de la 53e session ordinaire de la Conférence annuelle, les chefs d'Etat de l'espace communautaire ont pris des décisions en vue d'accélérer le processus.

Le Franc CFA va bientôt laisser place à une monnaie unique de la CEDEAO

Les 15 pays de la CEDEAO disposent de huit monnaies différentes. Ce qui ne favorise véritablement pas l'intégration monétaire dans cet espace. Aussi, les leaders des pays ouest-africains, en conclave à Abuja le 22 décembre dernier, se sont accordés sur la feuille de route de mise en place d'une monnaie unique de la CEDEAO. Ils ont à cet effet produit un communiqué final allant dans le sens de la concrétisation de cette indépendance monétaire.

« La Conférence a pris acte des progrès réalisés dans la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la Cedeao. Elle a pris note du rapport du Président de la Commission sur l’état d’exécution des directives de sa 53ème session tenue le 31 juillet 2018 à Lomé ainsi que les recommandations pertinentes formulées qui permettront de doter la région d’une union monétaire stable », indique le communiqué.

Si un tel projet prospère, l'on n'entendra donc plus parler du Franc CFA, du franc guinéen, du Naira, du Dollar libérien ou encore du Cédi. Toutes ces monnaies se fondront donc dans la monnaie unique de la CEDEAO qui aura cours dans l'espace communautaire. Pour ce faire, un certain nombre de mesures ont été prises pour accélérer le processus. Il s'agit des mesure portant régime de change, l'harmonisation du cadre de la politique monétaire et du modèle de la future banque centrale ainsi que la présentation de ladite monnaie.


Pour frapper cette monnaie unique, ces chefs d'Etat ont instruit le comité interministériel de constituer un groupe de travail en vue de faire des propositions concrètes dans ce sens. « Le Sommet a instruit le président de la Commission de la Cedeao de constituer un groupe de travail qui doit comprendre les représentants des banques centrales et des sachant dans les domaines ci-après : design, graphisme, économie, histoire, anthropologie, sociologie, science politiques, signes monétaires ou droits. Ce groupe sera chargé de proposer des noms et des signes pour la future monnaie unique au comité ministériel », a conclu le Sommet.