Guinée : Après Ebola, une épidémie de rougeole fait rage dans plusieurs régions

Une épidémie de rougeole fait rage en Guinée
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 04 mars 2019 à 12:56 | mis à jour le 04 mars 2019 à 14:34

Les Guinéens ne sont véritablement pas encore sortis de l'ornière après la fièvre hémorragie à virus Ebola qui a décimé le pays. Une épidémie de rougeole, qui s'est déclenchée, se propage à une vitesse très alarmante.

Les Guinéens face à une épidémie de rougeole

Une nouvelle flambée de l'épidémie de rougeole vient d'être de nouveau notifiée dans une dizaine de districts sanitaires du pays. Dans ces zones, plus de 200 cas suspects d'enfants atteints par la rougeole ont été recensés, et 88 parmi eux font déjà la maladie, a affirmé samedi à la radio nationale, le Dr Sakoba Keita, directeur général de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

A en croire le médecin, les enfants déjà malades de la rougeole sont hospitalisés dans les centres de ripostes et de traitements des maladies à potentiel épidémique, implantés dans tout le pays, suite à l'apparition de la fièvre Ebola en Guinée et dans la sous-région entre 2014 et 2015.

Avec l'appui des partenaires étrangers, l'Agence nationale de la sécurité sanitaire ravitaille les structures sanitaires de traitements des maladies à potentielle épidémique du pays en produits et médicaments nécessaires pour faire face aux cas des malades urgents.

L'apparition de cette flambée de rougeole s'expliquerait par le faible taux de couverture vaccinale des enfants de moins de 5 ans qui sont identifiés dans les zones à haute risque épidémique.

De nos jours, d'après les statistiques du ministère de la santé, seulement 25 % des enfants de moyen de 5 ans ont reçus correctement toutes les doses vaccinales dans tout le pays.

"Nous comptons envoyer des équipes dans les localités les plus reculées pour que chaque enfant puisse être correctement vacciné à temps", a annoncé Dr Keita, avant d'inviter les populations à s'impliquer largement pour la réussite de cette campagne de vaccination visant à stopper l'évolution de l'épidémie dans le pays.

Caractérisée par une forte fièvre et une éruption cutanée (la peau), les symptômes de la maladie apparaissent seulement 14 jours après la contamination du sujet infecté.

En en février 2017, une épidémie de rougeole s'est déclarée en Guinée faisant 2 décès chez les enfants et 1055 cas de prises en charge dont 16 cas d'hospitalisation dans les structures sanitaires spécialisés du pays.

Ainsi, plus de 3,5 millions d'enfants avaient été vaccinés contre l'épidémie de rougeole dans 31 districts sanitaires pour un coût financier estimé à 5 millions de dollars.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Maria Mobil d’Ariel Sheney à Abidjan: Tout sur son séjour