Cameroun: L’Etat suspend la hausse du prix des boissons alcoolisées

La hausse des prix des boissons alcoolisées suspendus
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 07 mars 2019 à 23:43 | mis à jour le 08 mars 2019 à 15:34

Le ministre camerounais du Commerce, Magloire Mbarga Atangana a annoncé mercredi la suspension de l’augmentation du prix de vente des boissons alcoolisées, décidée par les sociétés brassicoles, en attendant l’homologation de nouveaux tarifs, après une rencontre avec les acteurs de l’industrie brassicole.

La hausse des prix des boissons alcoolisées suspendue par le gouvernement camerounais

"A partir du moment, où on n’est pas d’accord (sur le prix), cela veut dire que la situation est gelée", a dit Mbarga Atangana, au terme de la concertation dont le but était de trouver un consensus entre l’industrie qui revendique le poids des charges fiscales et les associations de consommateurs.

Le 1er mars, la Cameroon alcohol producers Association (CAPA), qui regroupe les cinq principales entreprises brassicoles du pays (Société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC), Guinness S.A., l'Union camerounaise de brasseries (UCB), Fermencam ; et Sofavin), a décidé d’augmenter le prix de certains produits.

Selon la CAPA, cette majoration (25 à 50 FCFA), s’explique par la mise en application de la loi des finances 2019.

"La procédure a été viciée et impacte sur le fond", a déploré le ministère du Commerce, rappelant que les boissons alcoolisées sont soumises à la procédure d’homologation préalable des tarifs."


Magloire Mbarga Atangana a annoncé la "reprise des concertations pour trouver un consensus" et soutenu que "les barèmes (devraient) être déposés auprès de l’administration qui dispose d’un délai de 15 jours pour approuver."