RDC : Décrispation, Félix Tshisekedi gracie 700 prisonniers politiques

Félix Tshisékédi gracie des prisonniers politiques

Conformément à la promesse faite lors de sa prestation de serment, le président Félix Tshisekedi a signé des ordonnances pour la libération des prisonniers politiques et d'opinion arrêtés depuis plusieurs années sous le régime de l'ex-président Joseph Kabila en RDC.

Félix Tshisekedi libère des opposants

Le climat socio-politique congolais tend vers sa décrispation depuis l'accession de Félix Tshisekedi au pouvoir. Et ce, en dépit de la contestation de Martin Fayulu, qui revendique jusque-là, sa victoire à la présidentielle du 30 décembre dernier.

Les ordonnances prises par le président congolais ont été lues tard dans la nuit de mercredi à la télévision nationale congolaise (RTNC), en présence de Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l'Etat. Selon la précision faite par la présidence de la République, environ 700 personnes sont concernées par cette décision dans l'ensemble du pays.

Une autre ordonnance signée annonce des mesures de suspension pour mauvaise gestion et insubordination dans le gouvernement sortant. Cette mesure vise au moins deux ministres du gouvernement Bruno Tshibala, dont le ministre des Affaires foncières, qui est au même moment traduit devant la Cour constitutionnelle.

Des mouvements de grève ont secoué plusieurs secteurs de l'administration publique depuis l'arrivée du nouveau président à la tête du pays. Des agents et cadres de ces secteurs accusent leurs responsables des mauvaises gestions et détournement de salaires des employés pendant plusieurs mois.