Attaque de Ogossagou: IBK apporte son soutien aux rescapés

IBK aux côtés des familles des Peuls tués

Le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita (IBK) s’est rendu lundi dans le village peul Ogossagou, au Centre Mali, dans la région de Mopti, pour apporter le soutien de l’Etat aux populations rescapées, après l’attaque samedi qui a coûté la vie à au moins 160 civils, selon le dernier bilan des autorités maliennes.

IBK aux côtés des familles des Peuls tués dans l'attaque de samedi

Arrivé à Ogossagou, le président Ibrahim Boubacar Kéita a constaté de visu le drame qui s’est produit dans le village et a rassuré les populations que "l’Etat apportera les appuis nécessaires et se chargera de la reconstruction du village", avant de se rendre sur les trois forces communes des victimes du massacre pour se recueillir.

"Les enquêtes seront menées pour situer les responsabilités et les coupables seront sanctionnés avec la dernière rigueur", a déclaré IBK aux cotés des populations, souhaitant prompt rétablissement aux blessés.

Dimanche, IBK avait procédé, à des changements de commandement à la tête de l'armée et à la dissolution du groupe d’auto-défense Dan Nan Amassagou, à un Conseil des ministres extraordinaire convoqué après cette attaque.

Le chef de l’Etat avait "instruit le nouveau Chef d’état-major général des armées (CEMGA), le général de division Abdoulaye Coulibaly à ce qu’aucun cas de ce genre ne se reproduise".

"Si un cas similaire se produisait encore je mettrai immédiatement fin à ta fonction", a soutenu publiquement IBK, face à son CEMGA et a réaffirmé sa volonté de poursuivre avec la communauté internationale et dans le cadre du G5-Sahel, "la lutte farouche contre le terrorisme au Mali et dans l’espace sahélien".