Mali: IBK procède à des nominations dans l’armée, après une attaque

IBK apporte des changements au sein de l'armée
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 25 mars 2019 à 11:02 | mis à jour le 25 mars 2019 à 11:13

Le chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubacar Keita (IBK) a procédé à des nominations dans l’armée malienne au cours d’un Conseil des ministres extraordinaire convoqué dimanche à Bamako, après l’attaque samedi des villages peuls Ogossagou et Welingara, au Centre Mali, qui a fait au moins 100 morts.

IBK apporte des changements au sein de l'armée

"Au chapitre des mesures individuelles et au titre du ministère de la Défense, le Conseil a procédé à la nomination du général Abdoulaye Coulibaly au poste de Chef d’état-major général des armées (CEMGA)des Forces armées maliennes (FAMA), en remplacement du général Moussa Keita", a indiqué le gouvernement dans une note.

Le directeur du Service national des jeunes (SNJ), le colonel-major Kéba Sangaré, est quant à lui nommé Chef d’état-major de l’armée de terre (CEM-AT) des FAMA, en remplacement du général Abdrahamane Baby, selon le communiqué du gouvernement.

Le Conseil a également promu le général de brigade Daouda Dembelé au poste de Chef d’état-major de l’armée de l’air (CEM-AA) des FAMA, ayant pour adjoint le colonel-major Ismael Wague.

Samedi, "des hommes armés habillés en chasseurs traditionnels ont attaqué les villages peuls, Ogossagou et Welingara, au Centre Mali, dans la région de Mopti, tuant plus de 100 personnes", selon les autorités maliennes.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
04
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Maria Mobil d’Ariel Sheney à Abidjan: Tout sur son séjour