Outrée par la dureté des propos de Pascal Affi N’Guessan après son rendez-vous manqué avec Laurent Gbagbo, Agnès Monnet a rendu sa démission du secrétariat général et du porte-parolat du FPI tendance Affi. Cette démission continue de sonner le glas des « affidés ». Elle vient d’ailleurs d’être reçue par Laurent Gbagbo himself dans sa résidence bruxelloise.

Agnès Monnet retourne au FPI pro-Gbagbo

Il y a des séparations que l’on ne saurait digérer, encore moins oublier par l’effet du temps. Celle d’Agnès Monnet et de Pascal Affi N’Guessan est certainement de cet ordre. La Secrétaire générale du Front populaire ivoirien (FPI) proche d’Affi a en effet rendu sa démission de son poste de SG, de porte-parole du parti et de PCA de Refondation-SA.

Annonçant qu’il s’agit d’une « démission irrévocable », la Maire d’Agou a clairement fustigé l’attitude de défiance de son désormais ancien patron (Affi N(Guessan) vis-à-vis de son mentor (Laurent Gbagbo).

Au lendemain de cette annonce, le candidat malheureux à la présidentielle de 2015 est aussitôt monté au créneau pour faire cette précision : « Je n’ai pas reçu de lettre de démission de Agnès Monnet. » Traduisant ainsi la surprise et le coup d’éclat de cette rupture inattendue.

Koné Ladio Issa, un autre proche d’Affi N’Guessan vivant dans l’Hexagone, a quant à lui fait cet aveu : « S’il y’a une démission qui m’a affectée et qui a certainement affecté Affi c’est celle de Agnès Monnet. »

Nous apprenons d’ailleurs qu’Agnès Monnet a été reçue les jeudi et vendredi par Laurent Gbagbo. Le fondateur du FPI a par ailleurs instruit les camarades qui lui sont proches de réserver un accueil chaleureux à tous ceux qui, comme Mme Monnet, décideront de rejoindre la tendance du parti qu’il préside.

« En réponse et conformément aux décisions des Congrès de Mama du 30 avril 2015 et de Moossou des 3 et 4 août 2018, le Président Laurent Gbagbo a rappelé que la camarade Agnès Monnet n’a jamais été exclue du Parti. Il salue donc son retour dans la grande famille du Front populaire ivoirien » indique un communiqué produit à cet effet.

Notons qu’à cette rencontre étaient présents Laurent Akoun, Odette Sauyet-Likikouet, Marie-Odette Lorougnon, Issa Malick Coulibaly et Christophe Blé.