Côte d'Ivoire: FEMUA, Asalfo donne les critères de sélection des artistes

Asalfo Femua
Par K. Richard Kouassi
Publié le 22 avril 2019 à 16:52 | mis à jour le 22 avril 2019 à 16:52

La 12ème édition du FEMUA (Festival des musiques urbaines d'Anoumabo) aura lieu du mardi 23 au dimanche 28 avril 2019 à l'INJS (Institut national de la jeunesse et des sports) de Marcory. Placé sous le thème "Genre et développement " et parrainé par Dominique Ouattara, Première dame de la Côte d'Ivoire, l'acte 12 de ce festival connaîtra la participation d'artistes ivoiriens et étrangers.

FEMUA, la sélection des artistes se fait sans combine

Traoré Salif, plus connu sous l'appellation d'Asalfo, était l'invité de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) dans le cadre de l'émission de lancement du FEMUA 12. Sur les antennes locales, le lead vocal du mythique groupe zouglou Magic System a dévoilé les critères de sélection des artistes devant prendre part au Festival des musiques urbaines d'Anoumabo.

Selon le commissaire général du festival d'Anoumabo, les artistes sont choisis selon deux principaux critères. Ainsi, peuvent monter sur la scène des artistes qui ont déjà produit au moins deux albums mais également joué en live.

" Quand on prend Kerozen dans le couper décaler, tout le monde est unanime qu'il a eu de la progression dans sa carrière; il a travaillé donc il mérite d'être là. Quand je prends Molière, on voit c'est sa deuxième participation. Tous ses albums s'équivalent en termes de qualité", a illustré Asalfo.

Le leader du groupe venu d'Anoumabo a tenu à préciser qu'il n'y a pas de combine dans le choix des artistes. Pour cette année, plusieurs atistes de renom sont invités. Pour la Côte d'Ivoire, Mulukuku DJ, Allah Thérèse, DJ Kerozen, Bi Pomi Junior, Chantal Taïba, Claire Bahi, mais aussi Molière et Josey auront la lourde tâche de porter les couleurs nationales.

Au plan international, les festivaliers pourront communier avec Maria Bissongo (Burkina Faso) , Buravan (Rwanda), Mani Bella (Cameroun), Chindima (Nigéria), Roga Roga (RDC), Kaaris (France), Femi Kuti (Nigéria) et Oumou Sanagaré (Mali).

Le Burkina Faso est le pays invité, pourra vendre sa culture à travers une journée et une nuit qui lui seront dédiées. Il est important de signaler que cette année, le FEMUA pose ses valises à Gagnoa qui va abriter le concert de clôture. La Fondation Magic system procédéra à la remise d'une école primaire à Bayekou Bassi, un village siué à 6 km de ladite localité.



Articles les plus lus
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Oscar Le Motard, sa femme l'a quitté à cause d' Arafat DJ