Couper-décaler : Primud 2018, le Molare remet les clés de la villa de Serge Beynaud

Primud 2018,  Beynaud reçoit les clés de sa villa
Par Mael Espoir
Publié le 30 avril 2019 à 20:45 | mis à jour le 30 avril 2019 à 20:45

Vainqueur du Primud 2018 (Prix des musiques urbaines et du Couper-décaler), Serge Beynaud a enfin réceptionné les clés de sa maison comme l’avait promi le promoteur de cet événement Soumahoro Moriféré, alias Molare.

Primud 2018, Serge Beynaud reçoit enfin les clés de sa maison

Chose promise, chose due. Le promoteur du Prix des musiques urbaines et du Couper-Décaler (Primud 2018), Soumahoro Moriféré alias Molare, a remis, ce mardi 30 avril, les clés de la villa du vainqueur de l’édition 2018 qui n’est autre que Serge Beynaud, le concepteur du Kota na Koto. L'arrangeur-chanteur peut donc se réjouir d’être en possession d’une somptueuse résidence située à Songon, petit village situé dans la commune de Yopougon.

Reste à savoir si le mannequin des arrangeurs tiendra également sa promesse, puisque juste avant de remporter ce prestigieux trophée, en août dernier, Serge Beynaud avait ouvertement affirmé qu'il transformerait cette villa « en un centre d’alphabétisation, où ceux qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école viendront apprendre à lire et à écrire » au cas où il était déclaré vainqueur.

L’histoire toute particulière du Primud

C’est en 2016 que l’un des précurseurs du couper-décaler, Molare, décide d’organiser une cérémonie annuelle de distinction à l’honneur des artistes ayant marqué ce mouvement. Une action qui visait, selon lui, à pérenniser ce mouvement crée par feu Douk Saga. Cette cérémonie portait la dénomination de ''Award du Couper-décaler''. C’est donc sans surprise que les deux premières éditions ont été remportées par Arafat dj qui, avec ses éléments de la Yorogang (Ariel Sheney, Vetcho Lolas, Doliziana Debordeau…) régnait en maître absolu sur le Couper-décaler.

Mais, alors que l’on s’attendait à une troisième édition des Awards du couper-décaler en 2018, le Molare annonce que ladite cérémonie de distinction portera désormais le nom de Prix des musiques urbaines et du Couper-Décaler (Primud).

La Raison, c’est que le Directeur général de la structure de production événementiel MGroup, a été traduit devant le tribunal pour plagiat par Linda De Lindsay, qui a soutenu être la détentrice légale pour avoir organisé un événement similaire le 25 juillet 2010. Le Molare a même été condamné à payer 70 millions FCFA de dommages et intérêts.

Notons que le Primud 2018 a été marqué par le retrait de plusieurs artistes de renom tel qu’Arafat Dj, Claire Bailly, Debordeau Leekunfa, Kedjevara qui ont dénoncé des irrégularités dans la désignation des différents lauréats