Niger : la garde nationale repousse l'attaque d'une prison

Le Niger a essuyé une attaque d'assaillants
Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 mai 2019 à 18:15 | mis à jour le 14 mai 2019 à 18:15

Au Niger, la garde nationale a repoussé l'attaque de la prison de Koutoukalé, à 45 kilomètres de Niamey, lundi 13 mai 2019. Les assaillants avaient pour objectif de libérer certains de leurs compagnons qui étaient détenus dans cet établisement pénitentiaire.

Le Niger sous la menace de djihadistes

Les faits se sont déroulés dans l'après-midi du lundi 13 mai 2019. Selon les autorités du Niger, des hommes armés ont jeté leur dévolu sur la prison de Koutoukalé dans la ferme résolution de donner la liberté à leurs amis qui croupissaient dans les cellules. Les assaillants se sont heurtés à une farouche résistance de la part de la garde nationale.

"Une attaque terroriste contre la prison de haute sécurité de Koutoukalé vient d'être repoussée. La poursuite est engagée", publiait Mohamed Bazoum, ministre nigérien de l'Intérieur et de la Sécurité, sur son compte Twitter.

Les envahisseurs, une dizaine environ, n'ont pu atteindre leur objectif grâce à la détermination des forces nigériennes. Il est important de souligner que des terroristes et des narco trafiquants sont détenus dans la prison de haute sécurité de Koutoukalé. Ils auraient débarqué sur les lieux avec une voiture appartenant à Médecins sans frontières.

Ancien ministre des Affaires étrangères du Niger, Ibrahim Yacouba s'est exprimé sur l'attaque. "C'est un fait établi aujourd'hui, les groupes terroristes veulent montrer qu'ils peuvent attaquer n'importe quel coin de nos pays dans les conditions qu'ils auront eux-mêmes déterminées", a-t-il commenté.

Ce n'est pas la première fois que cette célèbre prison du Niger connaît une attaque. En octobre 2016, une attaque presque similaire, avait été déjouée par l'armée nigérienne. Les assaillants avaient le même but, à savoir libérer des prisonniers. Mais ils ont essuyé un échec. Aucun prisonnier n'a pu quitter le centre de détention. La prison de Koutoukalé est présentée comme étant un lieu de haute sécurité. Plus de cinq cents personnes y seraient incarcérées.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus