Niger : Nuit de terreur de Boko Haram à Diffa, au moins quatre morts

Incursion meurtière de Boko Haram à Diffa
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 30 janvier 2019 à 19:45 | mis à jour le 30 janvier 2019 à 19:55

La région de Diffa, près de la frontière avec le Nigeria, a été le théâtre d'une attaque du groupe terroriste Boko Haram. Dans cette attaque perpétrée dans la nuit du lundi à mardi, l'on dénombre au moins quatre civils tués.

Incursion meurtière de Boko Haram à Diffa

Boko Haram a encore récidivé dans la région nigérienne de Diffa. Cette zone située à l'extrême sud-est connaît de fréquentes attaques de la secte islamiste ces dernières années. La localité de Bosso a en effet connu une véritable nuit de terreur. Cette attaque intervient au moment où Bazoum Mohamed, ministre d'Etat nigérien chargé de l'Intérieur et de la Sécurité publique, à la tête d'une forte délégation comprenant des membres du gouvernement et des parlementaires au titre de la région de Diffa, conduit une mission de sensibilisation suite à un conflit communautaire dans la région.

La zone de Bosso, à l'instar de plusieurs autres localités de la région de Diffa, notamment frontalières du Nigeria, subissent depuis plus de trois ans des attaques à répétition de la secte Boko Haram depuis ses positions nigérianes, qui ont fait dans cette partie du Niger des centaines de victimes civiles et militaires et des milliers de déplacés au Niger comme au Nigeria.

Plus de 300 terroristes ont été tués et plusieurs armes lourdes et d'autres matériels dont des véhicules ont été saisis au cours d'une vaste opération de ratissage conduite en fin décembre dernier par les Forces armées nigériennes (FAN) le long de la rivière Komadougou et sur les îles du Lac Tchad, selon un bilan officiel.



Articles les plus lus