Scandale à la "Cité Allabra": Bruno Koné, gendre de Ouattara, interpellé

Les résidents de la Cité Allabra à Cocody interpellent le Ministre Bruno Koné
Par David Yala
Publié le 19 juillet 2019 à 12:44 | mis à jour le 19 juillet 2019 à 12:44

La désolation des résidents de la Cité Allabra, quartier chic situé dans la commune de Cocody, est vive.

Les résidents de la Cité Allabra à Cocody interpellent le Ministre Bruno Koné

Depuis quelques mois, des constructions sont en cours de réalisation dans ladite cité sur un lot supposé appartenir à l’épouse d’un Président d’institution, au mépris du cahier des charges et au plan de masse de la Cité Allabra. Initialement, la division du terrain constituant l’assiette du groupement d’habitations, donnait naissance à 201 lots repartis comme suit: - Type G : 38 lots de 5 pièces RDC - Type F5: 51 lots de 5 pièces Duplex - Type F4 : 30 lots de 4 pièces Duplex et enfin Type H : 82 lots de 5 pièces RDC (NDLR: rez-de-chaussée). Selon des documents consultés par afrique-sur7, le plan de masse fait apparaitre que les lots 129, 130 et 131 font partie des 38 lots de 5 pièces en RDC.

Quant-aux lots 138 et 139, bien que contigus aux lots 129, 130 et 131, ils font partie des 51 lots de 5 pièces Duplex. Or, se désole un riverain, victime direct desdits travaux, le propriétaire actuel du lot 130, objet de litige, a détruit la villa RDC qui existait sur le site pour y édifier un immeuble Duplex, voire un triplex. Au grand dam des voisins. Pour preuve, les portes, fenêtres et terrasses de la nouvelle construction sont largement ouvertes sur les lots voisins, violant ainsi leur intimité. Ce qui est contraire au cahier des charges de la Cité Allabra.

Face à la sourde oreille et au manque de coopération dont fait montre le nouveau propriétaire du lot litigieux, le Syndic Allabra a tenu a saisi le Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné, par ailleurs époux de Masséré Touré, nièce du président de la République, Alassane Ouattara. Dans le courrier dont afrique-sur7 a reçu copie, le Syndic s’étonne qu’avant la délivrance du permis de construire à la société immobilière NOLETHIKA par le Guichet unique dudit ministère, aucune enquête de voisinage n’ait été effectuée pour savoir si le bâtiment respecte le cahier des charges de la Cité Allabra.

« Toutes les tentatives du Syndic Allabra pour amener le nouveau propriétaire à la discussion ont échoué. Il dit à qui veut l’entendre qu’il bénéficie d’appuis très importants et que personne ne peut l’empêcher de poursuivre ses travaux. Il vient d’assigner le Syndic en justice et réclame des astreintes d’un million (1 000 000) de FCFA par jour s’il n’est pas autorisé à poursuivre ses travaux », confie, avec tristesse, un responsable du Syndic de la Cité Allabra.

Impuissant au regard donc de la gravité des faits sus indiqués, le Syndic a bien voulu s’en remettre au Ministre Bruno Koné qu’il supplie pour une annulation du permis de construire et la démolition de l’immeuble en construction afin de ramener le nouveau propriétaire du lot 130 à respecter le plan initial du quartier, c’est-à-dire une villa en RDC. Nous y reviendrons.