Université de Cocody: Plusieurs étudiants jetés à la rue, la FESCI citée

Des étudiants appellent Alassane Ouattara secours

A l' université de Cocody, des étudiants menacés d'exclusion
Par K. Richard Kouassi
Publié le 15 juillet 2019 à 17:36 | mis à jour le 15 juillet 2019 à 18:03

À l' université de Cocody, plusieurs étudiants n'ayant pu s'inscrire dans le délai fixé par la scolarité centrale sont sous la menace d'une exclusion. Désemparés, ces apprenants, réunis au sein du "collectif des non-inscrits", appellent Alassane Ouattara au secours.

Des étudiants de l'université de Cocody dans le désarroi

C'est une situation pénible que vivent actuellement plusieurs étudiants de l' université de Cocody. En effet, ceux-ci n'ont pu s'inscrire dans le délai prescrit par l'administration de l'université au titre de l'année 2017-2018. Le lundi 17 juin 2019, ils avaient initié une marche blanche dans l'objectif de demander la réouverture des inscriptions de l'année académique 2017-2018. Malheureusement, ces étudiants n'ont pu atteindre leur objectif. Près d'un mois plus tard, notamment le lundi 15 juillet 2019, les "non-inscrits" ont décidé d'organiser une nouvelle marche blanche. Le but reste le même, c'est-à-dire obtenir auprès de l'administration la réouverture des inscriptions.

Cependant, la marche blanche, qui avait pour cadre l'enceinte de l' université de Cocody, a été étouffée par la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d' Ivoire (FESCI). Le principal syndicat estudiantin de Côte d' Ivoire estime que les initiateurs de cette action ne se sont pas conformés aux règles syndicales en vigueur. Les marcheurs s'étant regroupés à l' INSAAC (Institut national des arts et de l'action culturelle) avaient prévu de se rendre à l' université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.


Les étudiants du "collectif des non-inscrits" soutiennent qu'ils n'entendent pas se dresser contre les autorités administratives. Selon des informations qui nous sont parvenues, ils avaient prévu de se rendre au siège du Rassemblement des républicains (RDR), sis à la rue Lepic, afin d'implorer la clémence du président ivoirien, Alassane Ouattara. Face à la menace qui plane sur leur avenir, ces étudiants sont décidés à user de tous les moyens pacifiques afin d'amener l'administration de l' université de Cocody à prêter une oreille attentive à leur situation.




Articles les plus lus