Guillaume Soro parle de sa candidature à la présidentielle de 2020

Guillaume Soro, candidat en 2020
Par K. Richard Kouassi
Publié le 12 octobre 2019 à 22:42 | mis à jour le 13 octobre 2019 à 00:34

Guillaume Soro sera bel et bien candidat à la présidentielle d'octobre 2020. Le député de Ferké a fini par confirmer l'information qui circulait depuis un moment sous les manteaux. C'était le samedi 12 octobre 2019 au cours d'un crush party, à Valence, en Espagne.

Guillaume Soro, candidat en 2020

La question brûlait sur les lèvres. Guillaume Soro oserait-il défier le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) dans les urnes en 2020 ? L'ancien président de l'Assemblée nationale a mis fin au débat le samedi 12 octobre 2019.

Actuellement en Espagne, le président du Comité politique a officiellement annoncé sa candidature alors qu'il échangeait avec ses partisans dans un crush party."Plusieurs partis pro-Soro m’ont déjà choisi comme leur candidat, alors oui, je serai candidat", a dévoilé Guillaume Soro.

Puis le député de Ferké a lâché : "Chacun va se présenter au premier tour en 2020. Maintenant si je gagne au premier tour, honnêtement, je serai content. Mais s’il y a un second tour, c’est là tous les partis de l’opposition vont se réunir pour soutenir le candidat de l’opposition qui aura obtenu le plus de points."

On se rappelle que Guillaume Soro avait accusé Alassane Ouattara et le RHDP de préparer une fraude lors de la présidentielle de 2020. "Information de première main reçue de nos amis incrustés au RHDP serait que le RHDP inscrira 1,8 million de personnes sur la liste électorale", publiait-il sur son compte Twitter avant de menacer : "il n’est plus autorisé de tricher idiotement en 2020".


Il y a bien longtemps que Guillaume Soro n'est plus en odeur de sainteté avec son ancien mentor, Alassane Ouattara. Le député de Ferké a démissionné de son poste de président de l'Assemblée nationale le 8 février 2019, après avoir refusé d'adhérer au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix. Il a toujours entretenu le mystère autour de son avenir politique avant de briser le silence ce samedi 12 octobre.



Articles les plus lus
01
04