Affaire 3e mandat de Ouattara: Macron à Abidjan pour tout clarifier

Emmanuel Macron annoncé chez Ouattara
Par K. Richard Kouassi
Publié le 13 octobre 2019 à 19:43 | mis à jour le 13 octobre 2019 à 20:27

La question d'un 3e mandat d' Alassane Ouattara préoccupe énormément Emannuel Macron. Le président ivoirien n'a toujours pas donné clairement sa position à propos de son avenir politique. Le chef de l' Etat continue d'entretenir le suspens. Cette situation ne convient absolument pas au locataire de l'Elysée.

Emmanuel Macron annoncé chez Ouattara

Alassane Ouattara est à la fin de son second mandat. À la tête du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, la coalition au pouvoir), le numéro un ivoirien est en rupture de ban avec Henri Konan Bédié, le patron du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI).

Les relations entre les deux anciens alliés se sont brouillées quand le natif de Daoukro a évoqué une alternance politique au profit de son parti, en 2020. Bédié a même refusé d'intégrer le RHDP et a décidé de mettre sur pied une plateforme de l'opposition.

"La plateforme est déjà entrée dans les faits. Nous travaillons ensemble, le PDCI comme le FPI et d'autres partis qui y adhèrent. Si [Laurent Gbagbo] rentre, il prend sa place dans tout cet ensemble. Nous menons ensemble le combat pour une réconciliation nationale complète, totale", déclarait Henri Konan Bédié début août 2019.

Interrogé par Jeune Afrique en juin 2018 sur sa probable candidature, Ouattara avait affirmé : "La nouvelle Constitution m’autorise à faire deux mandats à partir de 2020. Je ne prendrai ma décision définitive qu’à ce moment-là, en fonction de la situation de la Côte d’Ivoire. La stabilité et la paix passent avant tout, y compris avant mes principes."

Un mois plus tard, lors de la célébration du 58e anniversaire de la Côte d'Ivoire, le chef de l'Etat a fait une sortie inattendue. "Nous devons travailler pour transférer le pouvoir à une nouvelle génération de manière démocratique en 2020. Notre pays est riche d’hommes et de femmes jeunes compétents qui ont reçu une formation de qualité et qui ont appris à nos côtés comme nous avons appris aux côtés de nos aînés. N’ayons pas peur de passer le témoin. Faisons confiance à nos jeunes tout comme nos aînés nous ont accordé leur confiance ", avait lancé l'ex-diercteur général du Fonds monétaire international (FMI).


À un an de la présidentielle, Alassane Ouattara fait savoir qu'il n'a pas encore pris sa décision. Nous apprenons auprès de Jeune Afrique qu' Emmanuel Macron qui effectuera une visite à Abidjan dans le mois de décembre 2019, profitera de l'occasion pour rappeler à Ouattara "son souhait d'assister à une transition apaisée du pouvoir à "une nouvelle génération" ".



Facebook
Twitter
email
Whatsapp