La réforme de la constitution a été l’un des sujets abordés par Alassane Ouattara lors de son adresse à la Nation ivoirienne le 6 août 2019, veille de la célébration du 59e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Pour réaliser ce projet, le chef de l’État compte s’appuyer sur certains de ses proches.

Alassane Ouattara a un plan pour la réforme de la Constitution

Alors qu’il ne s’est pas encore clairement exprimé sur la question d’un troisième mandat, Alassane Ouattara a fait savoir qu’il entend procéder à une réforme de la Constitution ivoirienne pour « épouser l’ère du temps ». « Nous sommes un certain nombre à avoir un certain âge, peut être devrions nous réfléchir à ce que nous pouvons donner à notre pays au-delà d’un certain âge », a déclaré le chef de l’État face aux caméras de la télévision nationale.

Selon le numéro un ivoirien, « la modification de la Constitution doit être un processus qui dépend de l’opinion ». « Nous avons une Constitution depuis 2016. On l’a pratiquée. Il est clair qu’il y a des choses qu’il faut modifier dans la Constitution », a soutenu l’ancien directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI) qui a précisé que « ce n’est pas pour recaler des candidats ».

Cependant, du côté du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), l’on reste convaincu que le président de la République a pris la décision de la réforme de la Constitution pour écarter son ancien allié, Henri Konan Bédié. « Non », rétorque Alassane Ouattara, qui a déjà un plan bien ficelé pour faire passer son projet au Parlement.

Dans sa parution du 28 août 2019, La Lettre du Continent nous en dit un peu plus sur la question. À en croire le média français, Alassane Ouattara a déjà trouvé l’homme qui sera chargé de convaincre les députés à se battre pour la réforme de la Constitution. Il s’agit de Sidiki Diakité, le ministre de l’Intérieur. Ce dernier a pour mission de veiller à ce que tous les parlementaires s’unissent autour du président ivoirien pour la réforme de la Constitution.