Agression de Jean Jacques Kouamé (JJK): L'artiste fait des révélations

Jean Jacques Kouamé bénit Dieu pour ce cambriolage
Par K. Richard Kouassi
Publié le 18 octobre 2019 à 12:03 | mis à jour le 18 octobre 2019 à 12:24

La nuit du dimanche 13 au lundi 14 octobre 2019 a été très douloureuse pour Jean Jacques Kouamé. Le chanteur a perdu une importante somme d'argent dans un cambriolage. Très attristé par cet acte dont les auteurs courent toujours, l'ex-compère de Douk Saga est revenu sur cette affaire.

Cambriolé, Jean Jacques Kouamé bénit Dieu

Jean Jacques Kouamé gardera longtemps en mémoire la soirée du dimanche 13 octobre 2019. Et pour cause, c'est ce jour qu'ont choisi des malfrats pour s'en prendre à l'auteur de la chanson "Scénario". "Venu rendre visite à une amie, son véhicule a été braqué pendant qu'il était chez cette dernière. Les malfrats ont cassé la vitrine de la voiture et emporté un sac contenant une forte somme d'argent et des documents importants. Rappelons que ce jour-là, le garde du corps de Jean Jacques Kouamé était de repos. C'est le lieu de rappeler que la vigilance est de mise en cette période. La police mène son enquête qui pourrait aboutir à l'arrestation des bandits. Courage à toi JJK", avait publié sur les réseaux sociaux Kenzo Kouadio, un proche de Jean Jacques Kouamé.

Moins d'une semaine après ce douloureux épisode, l'ancien membre de la Jetset ivoirienne s'exprime sur le sujet. Jean Jacques Kouamé a confié à nos confrères de Vibe Radio que les malfrats ont emporté "une mallette rare de valeur en peau d’Autruche". "La mallette emportée porte les initiales de mon nom JJK (Jean Jacques Kouamé). Je prie toute personne qui la retrouverait de la déposer au commissariat du 8e arrondissement, contre une forte récompense", a lancé le boucantier reconverti en businessman.


Malgré le vol qu'il a subi, Jean Jacques Kouamé reste positif. Dans une publication sur les réseaux sociaux, il a plutôt rendu grâce à Dieu pour ce qu'il vient de subir. "Un jour, mon père spirituel m’a dit, la bénédiction de Dieu ne consiste pas qu’à donner, mais il peut aussi retirer, en s’appuyant sur des passages bibliques authentiques qui ont éclairé ma lanterne. Mais retirer pourquoi ? Pour envoyer la double portion. Ce cambriolage est juste une bénédiction de Dieu. Merci pour la vie de ces médiocres que Dieu a utilisés pour m’envoyer la double portion. Dieu lui-même s’occupera d’eux et la police fera son boulot. Merci à toutes les personnes qui ont eu le réflexe de m’envoyer des messages de soutien car la roue tourne, and life go on", a écrit le fils spirituel du bishop Kodja Guy Vincent.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp