Alassane Ouattara inaugure un commissariat de 528 millions FCFA

Alassane Ouattara offre un commissariat de 528 millions de francs CFA
Par K. Richard Kouassi
Publié le 27 septembre 2019 à 20:01 | mis à jour le 27 septembre 2019 à 20:12

En visite dans la région du N'zi, depuis mercredi, Alassane Ouattara a procédé à l'inauguration du commissariat de Bocanda, dont la construction a nécessité un investissement de 528 millions de francs CFA. C'était le vendredi 27 septembre 2019.

Alassane Ouattara offre un commissariat à Bocanda

Depuis le mercredi 25 septembre 2019, Alassane Ouattara séjourne dans la région du N'zi (centre-est de la Côte d'Ivoire) dans le cadre d'une visite d'État. Le président ivoirien est arrivé le vendredi à Bocanda, une ville située à 270 km d'Abidjan. Il a inauguré le premier le premier commissariat de police de la localité. Le budget alloué à la construction de cet édifice est estimé à 528 966 893 francs CFA.

Mais avant, Alassane Ouattara a animé un meeting au stade de la ville. Face aux populations de Bocanda, le chef de l'État a encore montré son dévouement à combler le déficit du développement dans la région du N'Zi et dans le département en matière d’électrification rurale, d'adduction en eau potable, de construction d'école et de structures sanitaires. Il faut noter que le nouveau commissariat de police, qui répond aux normes internationales, est constitué d'une salle de conférence, neuf violons, vingt et six bureaux, une salle machine, une armurerie.

Au cours de son adresse aux populations, Alassane Ouattara a tenu à les rassurer quant à la tenue de l'élection présidentielle d'octobre 2020. "La nouvelle commission, j'espère, prendra fonction dès la semaine prochaine et commencera à travailler sur les élections de 2020 (...) les élections de 2020 seront apaisées, ouvertes et démocratiques"", a-t-il déclaré.


Notons que le mercredi 25 septembre 2019, Alassane Ouattara a nommé les quinze membres de la Commission électorale indépendante (CEI). Et ce, malgré les vives protestations de l'opposition ivoirienne, qui dénonce la nouvelle loi sur la CEI. Ces nouveaux membres de la commission électorale ont prêté serment vendredi devant la Cour du Conseil constitutionnel.