Sidi Touré sort les griffes contre Soro et le met en garde

Sidi Touré invite Guillaume Soro à la retenue
Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 novembre 2019 à 12:05 | mis à jour le 14 novembre 2019 à 12:05

Sidi Touré Tiémoko n'a pas manqué de répondre à Guillaume Soro, qui a incendié le pouvoir d' Alassane Ouattara depuis l'Angleterre. Reçu par la Chatham House, le député de Ferké a vivement critiqué la gestion du président ivoirien. La sortie du président de Générations et peuples solidaires (GPS) avait suscité la colère et l'indignation dans les rangs du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Sidi Touré invite Guillaume Soro à la retenue

Lors de son séjour à Londres, en Angleterre, Guillaume Soro a échangé avec les membres de la Chatham House. L'ancien président de l'Assemblée nationale, en rupture de ban avec les houphouëtistes depuis le 8 février 2019, date à laquelle il a démissionné en tant que patron de l'hémicycle, ne s'est pas gêné pour tirer à boulets rouges sur le régime d' Alassane Ouattara. "Il est temps de sortir du voile de cette propagande. Cette vitrine flatteuse entretenue par les agences de communications financées dans les médias internationaux par le gouvernement de M. Ouattara se heurte en effet à la dure réalité de l’échec indiscutable de sa politique socioéconomique", avait clamé l'ex-chef rebelle.

Poursuivant, il a laissé entendre qu'en Côte d'Ivoire, les opposants sont menacés par les tenants actuels du pouvoir. Le candidat de Générations et peuples solidaires à la présidentielle d'octobre 2020 a soutenu que "des militants de l’opposition y sont régulièrement menacés, bastonnés, kidnappés, arbitrairement emprisonnés, et même parfois assassinés".


Des cadres du RHDP, dont Kobenan Adjoumani Kouassi, porte-parole des houhouëtistes et Mamadou Touré, sont montés au créneau pour apporter la riposte à Guillaume Soro. À la suite de ceux-ci, Sidi Touré Tiémoko a répondu au natif de Kofiplé. C'était à l'occasion du Conseil des ministres du mercredi 13 novembre 2019. "Quand on a assumé une position de responsabilité, surtout dans de hautes fonctions, on doit savoir dire le mot qu’il faut. Parce qu’il y a certains propos qui n’honorent pas certaines personnalités. Il faut véritablement que les uns et les autres se ressaisissent. On peut même penser souvent à des erreurs de casting à un moment donné de notre histoire", a soutenu Sidi Touré.




Articles les plus lus