Le ministre Adjoumani met Ouattara en difficulté, le RACI l'enfonce

Le Raci a donné une claque au ministre Adjouùani
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 12 novembre 2019 à 11:37 | mis à jour le 12 novembre 2019 à 15:36

Ils n'ont pas attendu longtemps pour apporter la riposte au ministre Kobenan Kouassi Adjoumani. Les hommes de Mamadou Soro Kanigui, président du Rassemblement pour la Côte d'Ivoire (RACI), formation politique proche de l'ex-chef du Parlement ivoirien, Guillaume Soro, ont rétorqué au porte-parole du RHDP, mettant ainsi en difficulté le chef de l'État, Alassane Ouattara.

"Peut-il y avoir pire dictature quand on enterre la démocratie en s’entourant de chefs rebelles ? ", s'interroge Abi Daman, cadre du RACI

"Au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), M. Adjoumani campe parfaitement le rôle de nègre de service. Quand on n’a pas été à l’origine d’un pouvoir et qu’on y tombe comme un cheveu sur la soupe, à défaut d’en être un pionnier, on s’emploie à le défendre avec un zèle de novice. Au risque d’exposer sans le savoir son maître à la risée populaire.

Aux questions ci-dessous parmi tant d’autres qu’il a bien voulu adresser à Guillaume Soro (président de Générations et peuples solidaires – GPS), nous lui répondrons aussi par des questions-paraphrases auxquelles il voudra bien répondre.

Adjoumani à Soro :

1- Quel est ce Président de l’Assemblée Nationale qui en pleine fonction, a été surpris de manœuvre de déstabilisation contre un pays frère, ami et souverain en donnant des instructions précises et des moyens à un général putschiste ?

2- Quel est ce président de l’Assemblée nationale dont le directeur de protocole cachait des tonnes d’armes à son domicile à Bouaké ?

3- Peut-il y a avoir pire dictateur que celui qui a assassiné la démocratie en Côte d’Ivoire, en menant une rébellion qui a planté le glaive dans le sein de la mère patrie ?

Raci repond à Adjoumani :

1- Quel est ce président de la République en pleine fonction dont l’aide de camp est accusé d’avoir convoyé des fonds pour alimenter des manœuvres de déstabilisation contre un pays frère, ami et souverain ? Mieux, quel est cet ancien Premier ministre qui s’est réjoui en 1999 de la déstabilisation de son pays en qualifiant le coup d’État d’alors de « Révolution des œillets » ?

Quand Soro le rebelle était le « sauveur » pour le RDR et le RHDP


2- Quel est ce président de la République qui a été porté au pouvoir par des tonnes d’armes non issues de la dotation officielle de l’armée régulière d’alors ?

3- Peut-il y avoir pire dictature quand on enterre la démocratie en s’entourant de chefs rebelles qui dit-on ont porté le glaive dans le sein de la mère patrie (voir image), les nommant aux plus hauts grades et aux plus hautes fonctions de l’armée nationale ?"

Abi-Daman Koné

SGA du Raci, chargé de la communication et de l’informatio



Facebook
Twitter
email
Whatsapp