Safarel Obiang-Ariel Sheney: Ce qui se passe entre les deux artistes

Ariel Sheney a reçu le soutien de Safarel Obiang
Par Mael Espoir
Publié le 21 novembre 2019 à 17:15 | mis à jour le 21 novembre 2019 à 17:52

Le talentueux artiste couper décaler, Safarel Obiang, qui dévoile le vendredi 22 novembre 2019 un nouveau concept intitulé Shaka Zulu, a soutenu être en de bons termes avec Ariel Sheney.

Safarel Obiang ''Entre moi et Ariel Sheney, il y a de bonnes relations''

Le grand vainqueur de l'édition 2019 du Prix international des musiques urbaines et du couper décaler (PRIMUD d'or 2019), Safarel Obiang, sort vendredi 22 novembre une nouvelle chanson qui a pour titre ''Shaka Zulu'' ou '' la danse de la persévérance'' . Un concept à travers lequel l'artiste ivoirien, perçu comme un véritable modèle de persévérance, entend inculquer des valeurs de courage, d'abnégation et de persévérance à la jeunesse ivoirienne, voire africaine.

'' Je suis l'emblème de la persévérance, ceux qui m'ont connu peuvent témoigner . J’ai beaucoup été frustré. Quand tu n'es pas encore quelqu'un, il y a des gens qui peuvent t'aider, mais ils sont très rares, et c'est les frustrations qui m'ont fait travailler. Pendant 10 ans je chantais, mais ça n'allait pas, il n'y a que 2 ans que Dieu a eu pitié de moi , et il m'a donné le succès. Donc je suis un garçon Shaka Zulu parce que j'ai persévéré pour être au petit niveau où je suis actuellement'', nous a-t-il confié.

Considéré comme l'une des valeurs sûres de la nouvelle génération du couper décaler, tout comme son condisciple Ariel Sheney, Safarel Obiang entend redonner un autre visage à ce mouvement musical, en s'éloignant des clashs et des bagarres. Il a également soutenu être en de bons termes avec le Petit Nouchi d'Abobo.


''Entre moi et Ariel Sheney, il y a de bonnes relations, et puis aujourd'hui il faut effacer ce que les grand-frères ont instauré dans le couper décaler, c'est-à-dire la division, les clashs. Il faut qu'on soit uni et qu'on se soutienne mutuellement. La preuve, lors du concert d'Ariel Sheney qui a eu lieu le 2 novembre, j'ai laissé mon spectacle de Korhogo et j'ai pris un billet d'avion pour venir le soutenir. Ce qui veut dire qu'entre nous, il y a la solidarité avant même de parler de chanson'', a ajouté Safarel Obiang.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp