Côte d'Ivoire: Le général Michel Gueu lâche Ouattara pour Bédié

Général de corps d'armée Michel Gueu, ex-chef d'Eta major particulier du président Ouattara a rejoint Bédié
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 02 décembre 2019 à 12:25 | mis à jour le 02 décembre 2019 à 12:30

Le Général à la retraite de corps d'armée, Michel Gueu, est désormais un militant à part entière du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA), présidé par l'ex-chef d'État ivoirien Henri Konan Bédié. L'ancien chef d'État-major particulier du président Alassane Ouattara a été nommé vice-président du doyen des formations politiques de Côte d'Ivoire.

Coup dur pour Alassane Ouattara: Le général Michel Gueu débarque au PDCI-RDA de Bédié

Le général de corps d'armée, Michel Gueu, a choisi de militer au Parti démocratique de Côte d'Ivoire au détriment du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), à moins d'un an de la prochaine élection présidentielle ivoirienne.

L'ancien chef d'État-major particulier du président Alassane Ouattara a été nommé, le week-end dernier, vice-président du PDCI-RDA selon des sources proches du parti d'Henri Konan Bédié. Le général à la retraite, faut-il le rappeler, était le plus haut gradé de la rébellion des Forces nouvelles puis des FRCI, la force militaire qui a mené l'offensive conduisant à la chute du pouvoir de l'ancien président Laurent Gbagbo et à l'avènement d' Alassane Ouattara au terme d'une sanglante crise post-électorale entre 2010 et 2011.

Mis à la retraite avant d'être nommé PCA de Côte d'Ivoire Télécom, l'ancien patron de la sécurité du président Ouattara, connu pour son calme légendaire et pour la rareté de ses sorties médiatiques, s'était récemment engagé dans la sensibilisation à la paix en Côte d'Ivoire.

L'on se souvient de son appel lancé en mars dernier à l'ensemble de la classe politique ivoirienne lors de la cérémonie de prise de commandant du Colonel Fofana Losseny, son filleul, au 3e bataillon d'infanterie de Bouaké. « Aux politiques, je leur demande de se parler, de s’entendre. La Côte d’Ivoire, c’est notre seule mère à tous et c’est la seule mère. (...) La politique d’accord, mais d’abord l’entente, la compréhension avant tout", conseillait-il.


Entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, l'idylle qui les unissait, a laissé place à une atmosphère de plus en plus tendue à quelques 10 mois de l'élection présidentielle de 2020. Et le général Michel Gueu semble avoir déjà choisi son camp.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp