Niger : Les djihadistes tuent 71 militaires, la décision de Macron

Le Niger endeuillé, Emmanuel Macron prend une décision
Par K. Richard Kouassi
Publié le 12 décembre 2019 à 11:51 | mis à jour le 12 décembre 2019 à 15:38

Une terrible attaque menée au Niger par des djihadistes le mardi 10 décembre 2019 a causé la mort de 71 militaires, plongeant le pays dans la tristesse et le désarroi. Ce lourd bilan a amené Emmanuel Macron à prendre une importante décision.

Le Niger endeuillé, Emmanuel Macron prend une décision

Le Niger est actuellement sous le choc. Et pour cause, le pays vient de perdre 71 militaires suite à une attaque djihadiste qui a frappé la commune rurale d'Inates, située à cinq kilomètres du Mali. L'assaut a été lancé le mardi 10 décembre 2019 par "plusieurs centaines d’assaillants lourdement armés", comme l'a laissé entendre le ministère nigérien de la Défense nationale, qui indique qu' "un nombre important de terroristes ont été neutralisés et des opérations de ratissage et de poursuite au-delà de la frontière ont été menées".

Les assaillants "lourdement armés" ont d'abord ouvert le feu avant d'utiliser des véhicules kamikazes. Pour l'heure, l'attaque n'a pas encore été revendiquée. Les combats se sont déroulés de 15 heures à 18 heures, précise le communiqué du ministère de la Défense nationale.

Les autorités nigériennes soutiennent que la situation est actuellement sous contrôle. Le bilan établi fait état de 71 soldats des Forces armées nigériennes tués, 12 blessés, des portés disparus et de nombreux terroristes neutralisés.

À l'annonce de cette attaque, Mahamadou Issoufou a regagné le Niger alors qu'il se trouvait en Égypte où il prenait part à la Conférence sur la paix durable, la sécurité et le développement en Afrique. Le président nigérien devrait conduire une réunion du Conseil national de sécurité ce jeudi.

Dans un communiqué publié le jeudi 12 décembre, Emmanuel Macron a exprimé le soutien et la solidarité du peuple français à son homologue nigérien. Le président français a dépêché sur place son chef d'État-major des armées qui devrait rencontrer Mahamadou Issoufou, a-t-on appris auprès de l'Élysée.


Par ailleurs, les deux présidents ont convenu du report "au début de l'année 2020, en France, de la tenue du sommet consacré à l'opération Barkhane et à la force conjointe du G5 Sahel".



Articles les plus lus
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Davido accusé d'avoir tué 3 de ses amis pour un rituel