«Arrachez son téléphone»: Nouvelle phrase virale des Ivoiriens sur FB

«Arrachez son téléphone», quand les Ivoiriens se "moquent" du ministre

«Arrachez son téléphone», quand les Ivoiriens se moquent du ministre
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 24 février 2020 à 14:06 | mis à jour le 24 février 2020 à 15:39

Les Ivoiriens sont bien connus pour leur propension à tourner les situations, même les plus dramatiques, en dérision. « Il faut lui arracher son téléphone », l'ordre intimé par le ministre Adjoumani à son garde du corps face à un cyberactiviste pro-Soro, est devenu la nouvelle expression sur les réseaux sociaux.

«Arrachez son téléphone», quand les Ivoiriens se "moquent" du ministre Adjoumani

En visite au Salon de l'agriculture de Paris, ce week-end, Kobenan Kouassi Adjoumani a fait une rencontre des plus désagréables qu'il n'oubliera pas de sitôt. Le ministre ivoirien de l'Agriculture et du Développement rural a en effet été apostrophé par un militant de GPS, Générations et peuples solidaires, le mouvement politique de l'ancien Président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro.

Soumahoro Ibrahim, c'est comme ça qu'il se nomme, a vivement interpellé le porte-parole du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir) sur la situation des députés pro-Soro incarcérés à Abidjan. Face à la surprise et à la virulence des propos de son interlocuteur, le ministre ivoirien n'a eu d'autre réaction que de donner cet ordre à son homme de main : « Il faut lui arrachez son téléphone. »

La toile s'est donc saisie de ce bout de phrase pour en faire une véritable symphonie. Et comme ils en sont experts en la matière, des Ivoiriens se sont donnés à coeur joie dans l'utilisation de cette nouvelle expression. Un tour sur Facebook nous a laissé voir des commentaires qui reprenaient en boucle : « Il faut lui arrachez son téléphone ».


À un commentaire désobligeant sur les réseaux sociaux, les Facebookers répondent sans coup férir : « Il faut lui arrachez son téléphone. » Cette phrase a tellement inondé la toile qu'elle est en passe de devenir le mot le plus utilisé par les Ivoiriens en ce début d'année 2020. L'humour est vraiment ivoirien. N'est-ce pas à juste titre que l'humoriste Mamane a fait d'Abidjan « la capitale du rire » ?