Coronavirus: Un Député prévient "Le bilan pourrait encore s'alourdir"

Face à la propagation du Coronavirus, un Députe propose les TDR comme solution
Par David Yala
Publié le 28 mars 2020 à 07:23 | mis à jour le 28 mars 2020 à 07:34

La Côte d’Ivoire compte depuis le 27 mars 2020, 101 cas confirmés de la maladie à Coronavirus. Chaque jour, de nouveaux cas sont détectés au point où la frayeur devient de plus en plus vive au sein de la population. Pour l'Honorable Yah TOURE, Députe à l’Assemblée nationale et Députe au Parlement de la CEDEAO, il est temps de rompre les chaînes de transmission dès le départ.

Face à la propagation du Coronavirus, un Députe propose les TDR comme solution

La Côte d’Ivoire à l’instar des autres pays du monde fait malheureusement face à la plus grande pandémie du 21e siècle avec un Tableau dramatique de 80 personnes officiellement infectées par le corona virus à la date du 25 mars 2020.

Dans les jours à venir ce bilan pourrait encore s’alourdir. L’état d’urgence décrété par le président de la république et son gouvernement pour lutter contre la pandémie et les mesures d’application sont des initiatives à saluer et à encourager et nous demandons aux ivoiriens de faire de preuve de civisme et de responsabilité pour l’observation stricte de ses mesures.

Cependant, vu la particularité de ce virus qui se transmet de façon sournoise, et se propage à une vitesse vertigineuse, nous admettons tous qu’il est difficile de combattre un ennemi invisible, nous devons alors rompre les chaînes de transmission dès le départ.

Les tests de dépistage rapide ou encore (TDR), ont montré leur efficacité en Corée du Sud et fait de ce pays un exemple en matière de lutte en amont contre la propagation de la maladie. Grâce à ce test, ce pays a rapidement isolé ceux qui ont été testés positifs et cela lui a permis une meilleure prise en charge à partir d’une base de données fiable, réduisant ainsi drastiquement le risque de transmission du virus.

En FRANCE, suite aux mesures de confinement des populations, les autorités ont décidé après débat entre les scientifiques, les médecins et les autorités sanitaires d’inclure dans la stratégie de lutte, le TDR. La question vient d’être tranchée et dès la semaine, la direction générale de la santé annonce par la voix de son directeur général M. Jérôme SALOMON que 29000 tests seront effectués par jour.

D’autres pays européens ont décidé emboîter le pas à la FRANCE car des études ont démontré l’efficacité de ce mode de prévention. Tout près de nous, dans l’espace communautaire, des pays comme le NIGER, le MALI, le Nigeria et même en Afrique centrale, le Cameroun, le Gabon, ont opté pour cette stratégie de Tests de Dépistage Rapide.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), par la voix de son porte-parole invite les états à vulgariser ce tests de dépistage rapide, à travers son slogan « TESTEZ, TESTEZ, TESTEZ» Cette stratégie permettra de lutter de façon drastique et durable contre la propagation silencieuse et vertigineuse de cette maladie.

Plutôt que d’attendre la fin de la période d’incubation du virus qui dure au minimum 14 jours; pour la manifestation les signes réels de la maladie avec le risque majeur de contamination de dizaines de personnes (la propagation à un effet domino, des personnes infectées peuvent infecter chacune 50 personnes à leur tour), il est temps d’AGIR MAINTENANT.

J’invite le Gouvernement ivoirien à prendre sans attendre, des mesures complémentaires en lançant une politique nationale gratuite de vulgarisation des tests de dépistage rapide(TDR) à travers les hôpitaux publiques, les centres de santé, et les sites de dépistage qui pourraient être désignés à cet effet. Les autres acteurs de santé du secteur privé : la MAPHAR(la mutuelle des pharmaciens), le syndicat des médecins privés, les laboratoires, les grossistes répartiteurs doivent tous être mobilisés pour cette cause.

Le débat ne doit plus être scientifique sur la fiabilité du test, dès lors que des pays comme la France, la Corée du Sud ou l’Allemagne ont adopté cette stratégie de lutte. Il s’agit de sauver des vies en amont, en limitant la propagation du virus afin d’éviter une catastrophe sanitaire qui se profile à l’horizon quand on connaît les insuffisances du système de santé des pays en de développement et les leur difficulté pouvoir faire face à ce genre de fléau.


En 15 minutes, le test permet de savoir si une personne est infectée, ce qui permet de l’isoler immédiatement d’une personne non infectée, de gérer toutes les personnes avec lesquelles elle aura été en contact, facilitant la création d’une base de données fiables, qui facilitera la prise en charge des malades, stoppant ainsi la propagation du virus. Nous n’avons plus beaucoup de temps. « Pour vous protéger et protéger les autres, TESTEZ, TESTEZ, TESTEZ »

Honorable Yah TOURE

Députe à l’Assemblée nationale

Députe au Parlement de la CEDEAO