Carmen Sama, la veuve de Dj Arafat, en pleurs: Les raisons

Carmen Sama, la veuve de Dj Arafat, en pleurs
Par Mael Espoir
Publié le 05 avril 2020 à 09:18 | mis à jour le 05 avril 2020 à 09:18

Le 4 avril est une date assez douloureuse pour la veuve de Dj Arafat, la belle Carmen Sama. Voici les raisons.

Carmen Sama (veuve de Dj Arafat): ''Aujourd'hui, ça fait un an que tu as brisé le cœur de toute la famille''

L'année 2019 a été une année très difficile pour la belle Yao Carmen alias Carmen Sama. Elle qui a perdu son prince charmant , Ange Didier Houon dit Dj Arafat le 12 août dernier à la suite d'un terrible accident de moto.

Un décès survenu alors qu'elle se préparait à célébrer son mariage civil avec le père de sa fille Rafna Houon agée de seulement deux ans.

''Tu as laissé les personnes que tu aimais le plus au monde. Et tous les préparatifs du mariage? Finalement, j'épouse qui dans environ 4 mois? Et Rafna ?... La seule chose qui me réconforte, c’est la certitude de l'immense amour que tu avais à mon égard. A mes côtés, tu étais comme un enfant. Je t’ai aimé dès le début et je continue de le faire...'', avait-elle écrit sur son compte Instagram un mois après le décès de Dj Arafat.

Cependant, force est de constater qu'avant la brusque disparition de son homme, la belle Carmen Sama avait déjà perdu un être cher.

Sa soeur ainée avait rendu l'âme le 4 avril 2019, soit quatre mois avant le décès d'Arafat. Un an après ce malheur, la mère de la petite Rafna, rend un hommage à sa défunte soeur via une publication sur son compte Instagram.


''Aujourd’hui, ça fait 1an que tu es partie. 1 an que tu as brisé le cœur de toute la famille; 1 an que tu m’as laissée le rôle de la sœur aînée. Pourtant tu m’avais promis de ne jamais m’abandonner. Je comptais sur toi Nathalie, tu étais ma confidente, ma meilleure amie, ma conseillère et ma sœur chérie'', a-t-elle écrit.

Avant d'ajouter: ''Je me souviens des préparatifs de mon mariage traditionnel, tu étais tellement excitée à l’idée que ta petite sœur devienne officiellement Mme Houon mais hélas. Ne t’inquiète surtout pas, ton fils est dans de bonnes mains. Maman essaie de tenir le coup mais c’est jamais facile de perdre son premier enfant. Tu me manques grande sœur. Que ton âme repose en paix. Je t’aime".