Un malheur s'abat sur Magic System : ASalfo inconsolable

ASalfo et ses amis pleurent l'un de leurs premiers soutien
Par K. Richard Kouassi
Publié le 04 juin 2020 à 16:32 | mis à jour le 04 juin 2020 à 16:41

ASalfo et ses amis viennent d'être frappés par un malheur. Les quatre membres du célèbre groupe ivoirien Magic System pleurent l'un de leurs premiers soutiens depuis le quartier d'Anoumabo, dans la commune de Marcory. L'information a été livrée par le lead vocal du quatuor musical le mercredi 3 juin 2020.

ASalfo et ses amis pleurent l'un de leurs premiers soutiens

Le groupe Magic System, le plus célèbre groupe zouglou ivoirien, a vu le jour à Marcory, notamment au quartier populaire dénommé Anoumabo. C'était en 1996. ASalfo, Tino, Goudé et Manadja sont aujourd'hui de véritables ambassadeurs de la culture ivoirienne et même africaine. Ces quatre garçons ont fait le tour du monde avec leur chanson Premier Gaou, sortie en 1999 et arrangée par David Tayorault. Auréolés de plus de dix disques d'or, les Magiciens, comme on les surnomme, ont à leur actif plusieurs concerts dans le monde.

Mais le succès n'a pas tendu les bras aussi facilement à ASalfo et ses compagnons. D'abord, il faut savoir que leur premier album Papitou est un échec commercial. Armés de courage, ils continuent de tutoyer le tamtam et de composer des chansons. Le succès sera au rendez-vous deux ans plus tard avec le titre Premier Gaou. Le monde est à leurs pieds.

Malgré leur succès phénoménal, ASalfo et les siens ont toujours su être reconnaissants à toutes les personnes qui leur ont apporté leur soutien au moment où Magic System était encore dans l'antichambre du showbiz ivoirien. C'est le cas d'Aby Koutouan Donatien Aristide. En effet, ce frère de l'actuel maire de Marcory, Aby Raoul est l'auteur de la photo qui a servi à la confection de la jaquette de l'album Premier Gaou. Malheureusement, cet ami de Magic System vient de rendre l'âme.

"Nous avions approché ce grand amoureux de la photographie (il le faisait pour le plaisir) pour lui demander ses services à l’époque (septembre 1999) sans même nous soucier de ce que la qualité de la pochette d’un album pouvait contribuer de belle manière à sa promotion. Chose qu’il accepta de faire avec fierté, sans même savoir que l’une de ses photos allait faire le tour du monde. Hélas! Nous venons d’apprendre, ce jour, avec une grosse tristesse, le décès de celui qui a su nous tendre la main quand nous avions besoin. Merci d’avoir contribué à l’élaboration de l’édifice Magic System", a écrit ASalfo sur sa page Facebook.


On apprend auprès du maire Aby Raoul que le défunt sera inhumé au cimetière municipal de Koumassi "dans la plus stricte intimité familiale".