FIF: Semaine décisive pour Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba

Didier Drogba et ses rivaux sont attendus par la Commission électorale.
Par Abraham KOUASSI
Publié le 27 juillet 2020 à 11:51 | mis à jour le 27 juillet 2020 à 11:51

Engagés dans la course à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Didier Drogba, Idriss Diallo et Sory Diabaté vont entamer cette semaine une période décisive dans leur quête de la faitière du sport roi en Côte d’Ivoire.

Didier Drogba et ses rivaux en quête des derniers parrainages

Très suivie cette année par le public ivoirien, l’élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF) est prévue pour septembre prochain. Avant cette échéance, Didier Drogba, Idriss Diallo et Sory Diabaté, les trois candidats déclarés à la succession de Sidy Diallo doivent passer l’étape de la validation des candidatures.

Pour les trois rivaux, celle-ci passe notamment par les fameux parrainages. Cette semaine est la dernière pour Didier Drogba notamment pour boucler la question de ces soutiens. En ballotage défavorable avec le soutien contesté d’arbitres dissidents et d’une branche de l’Africa, le meilleur buteur des Eléphants devra retrousser les manches s’il souhaite éviter une désillusion au moment de la date limite du dépôt des candidatures, fixée au 1er août.

Didier Drogba prêt à aller à la FIFA ?

Respectivement soutenus par les anciens joueurs, les arbitres reconnus par la FIF, l’AFI et les entraineurs, Sory Diabaté et Idriss Diallo s’activent ces derniers jours à compiler les parrainages des clubs de Ligue 1, Ligue 2 et D3. Les deux dirigeants ne devraient pas avoir de difficultés à boucler leur dossier de candidature. La grosse inconnue cette semaine reste donc le cas Didier Drogba. Toujours sous la menace d’un rejet de sa candidature, l’ancien goleador des Eléphants pourrait mettre fin au débat en décrochant le parrainage des médecins du sport.


Cependant, selon nos sources, les praticiens seraient plus proches de Sory Diabaté et pourraient lui accorder leur soutien sans grand bruit. Didier Drogba pourrait donc se retrouver avec le seul soutien de la branche dissidente des arbitres. Ce soutien non reconnu par la FIF a très peu de chances de passer auprès de la Commission électorale. A ce sujet, nos sources font savoir que Didier Drogba convaincu de la légitimité et de la légalité de ce parrainage serait prêt à saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) et même la FIFA. Les prochains jours s’annoncent donc décisifs.




Articles les plus lus
01
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Apparition troublante d'un sosie de DJ Arafat à Cocody