Enfermé dans une cellule, Skelly craque et demande pardon: "Je ne suis plus fou"

Skelly: ‘’Demandez pardon, on va me libérer‘’
Par Mael Espoir
Publié le 06 août 2020 à 10:39 | mis à jour le 06 août 2020 à 10:39

Mis aux arrêts pour avoir tenu des propos injurieux à l’encontre du président Alassane Ouattara, l’artiste Couper décaler Skelly, après quelques jours passés derrière les barreaux, semble avoir retenu la leçon.

Skelly: ‘’Demandez pardon, on va me libérer‘’

L’artiste Skelly fait partie de la première génération des chanteurs Couper décaler. Grâce à des titres tels que ‘’Ps One Konami‘’, "La Dindane‘’, ‘’Ma copine est Kpata‘’ et bien d'autres, il s’est véritablement imposé comme l’un des porte-flambeaux du mouvement Couper décaler à l’International.

Cependant, depuis quelques années, l’artiste adopte une attitude assez atypique amenant de nombreux observateurs à penser qu'il n’est plus en possession de toutes ses facultés mentales. Ces dernières semaines, Skelly a fait parler de lui.

Il s’est d’abord attaqué à la Société de distribution d’eau en Côte d’Ivoire (Sodeci) qui lui avait envoyé une facture d’eau de 100000 Fcfa alors qu’il dit vivre seul dans sa maison. Le chanteur a encore été aperçu dans un cimetière pour le tournage d’un clip vidéo.

L'artiste a aussi publié une autre vidéo dans laquelle on l'aperçoit en train de prendre son bain en pleine rue. Ces actions parmi tant d’autres ont véritablement fait jaser sur la toile.

Mais L’oiseau de Dieu ne s’est pas arrêté là. Il a décidé de s’en prendre au président Alassane Ouattara. S’opposant à un éventuel troisième mandat, Skelly a tenu des propos injurieux à l’endroit du chef de l’état.

''Dites à monsieur (Ouattara) d’éviter le troisième ou le quatrième mandat. A 80 ans, tu dois chercher comment rentrer au Paradis. Le vieux, tu es un c.… et tu resteras un c...", va-t-il lancer dans une vidéo postée sur le net.

Selon des proches de l’artiste, cette vidéo qui est vieille de plus d’un an, aurait été tournée au moment où l’artiste était en dépression.


L’artiste a tout logiquement été mis aux arrêts le dimanche dernier puis placé en détention au 1er Arrondissement de la ville de Bouaké, avant d’être déféré depuis mardi. Après quelques jours passés derrière les barreaux, il a pu obtenir son téléphone qui lui a permis de faire une publication sur son compte twitter.

‘’Bonsoir les gars. On m'a donné mon téléphone mais cellule dans laquelle je suis là, il y a trop de moustiques. Ddemandez pardon, on va me libérer. Je ne suis plus fou‘’, a posté Skelly qui semble avoir retenu la leçon.




Articles les plus lus