Fabrice Sawegnon menace de trainer Guikahué en justice

Maurice Kakou Guikahué bientôt devant la justice ?
Par K. Richard Kouassi
Publié le 13 août 2020 à 07:02 | mis à jour le 13 août 2020 à 09:39

Maurice Kakou Guikahué pourrait bientôt se retrouver devant la justice ivoirienne. Le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) et des leaders de l'opposition ont ouvertement accusé Fabrice Sawegnon, le patron de Voodoo Communication, de falsifier la liste électorale provisoire au profit du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Face à cette accusation, le candidat malheureux aux municipales de 2018 dans la commune du Plateau, a décidé de donner une suite judiciaire à l'affaire.

Maurice Kakou Guikahué bientôt devant la justice ?

Mercredi 12 août 2020, Maurice Kakou Guikahué a pris part à une conférence de presse organisée par l'opposition ivoirienne. Les opposants se sont prononcés sur la candidature d'Alassane Ouattara et la liste électorale publiée par la Commission électorale indépendante (CEI).

Selon eux, Voodoo Communication détient une version du fichier électoral pouvant être "manipulée". Cela les avait conduits à interpeller Ibrahime Coulibaly Kuibiert, le président de la CEI.

Ce dernier "avait affirmé que Voodoo Communication ne faisait pas partie des structures retenues par son institution, dans le cadre du processus électoral en cours", soutiennent Maurice Kakou Guikahué et ses amis.

Ils ajoutent que "cette affirmation s’est avérée inexacte, car Voodoo Communication, dirigée par M. Fabrice Sawegnon, le candidat du RHDP aux élections municipales du Plateau, en 2018, et communicateur du président Alassane Dramane Ouattara, continue de manipuler la liste électorale à sa guise".

Fabrice Sawegnon est sorti de son silence afin de répondre à cette accusation portée contre lui et son entreprise. Le communicateur a réagi à travers une publication sur sa page Facebook.


"Il est juste affligeant que, pour assouvir son rêve et son dessein perdus, un ainé, une personnalité a priori respectable de la trempe de M. Maurice Kacou Guikahué, avec le niveau de responsabilité politique et sociale qui est le sien, se sente obligé d’user de mensonge et de malhonnêteté intellectuelle, avec pour dessein inavoué, mais manifeste de nous livrer, mon Groupe et moi, à la vindicte populaire", a rétorqué l'ancien adversaire de Ehouo Jacques aux municipales 2018.

Le patron de Life TV, qui soutient que "trop, c'est trop", assure que "M. Guikahué le premier, devra s’expliquer devant les juridictions compétentes, et devra apporter les preuves de ses contrevérités malsaines et nauséeuses".




Articles les plus lus