Marahoué: Funérailles interdites à Gohitafla durant la visite de Ouattara

Ouattara dans la marahoué, « Interdiction de levées de corps à la morgue » à Gohitafla
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 23 septembre 2020 à 20:03 | mis à jour le 23 septembre 2020 à 20:15

Alassane Ouattara est en visite d'État de quatre jours dans la Marahoué. Le Maire de Gohitafla, qui ne voulait aucune interférence entre cet évènement festif et des rites funéraires, a décidé d'interdire toutes cérémonies à titre de mort dans sa localité, d'où l'interdiction de toutes levées du corps à la morgue.

Le maire de Gohitafla interdit les "levées de corps"

« Le Président Ouattara a gardé le meilleur pour la fin », avait lancé le ministre Zorro Bi Ballo Épiphane pour annoncer avec faste la 31e et dernière visite d'État du Chef de l'État dans la région de la Marahoué. Du 23 au 26 septembre, Alassane Ouattara et toute la République feront donc le tour des départements de ladite région afin d'y apporter le développement escompté. En pareille circonstance, la mobilisation populaire est plus que jamais nécessaire pour réserver un accueil triomphal au Président de la République.

Pour la visite d'Alassane Ouattara dans le département de Zuénoula, le Maire Youan Bi Trazié Bertrand Athanase de la commune de Gohitafla, a eu l'ingénieuse idée de prendre un arrêté qui « interdit les levées de corps à la morgue de Gohitafla », ainsi que « l'organisation des funérailles sur l'étendue du territoire communal le jeudi 24 septembre et le vendredi 25 septembre 2020 ». Le premier magistrat de ladite commune justifie cette décision par le fait d'une « participation accrue des populations à toutes les étapes de la visite d'État du Président de la République à Zuénoula. »

Interrogé sur la question, un ressortissant de la localité à cette préoccupation aux lèvres : « Qui va payer les frais supplémentaires à la morgue ? »





Articles les plus lus