Mabri à Ouattara: "Epiphane Zoro ne mérite pas d’être Secrétaire d'État’’

Mabri à Ouattara:
Par David Yala
Publié le 28 septembre 2020 à 18:57 | mis à jour le 28 septembre 2020 à 18:57

Lors de la visite d’Etat qu’il a effectuée dans la région de la Marahoué du 23 au 26 septembre 2020, le président Alassane Ouattara a rendu un vibrant hommage à un des illustres fils de la région, en l'occurrence Epiphane Zoro, qui lui avait délivré, en 1999, le certificat de nationalité alors qu’il était encore magistrat à Dimbokro. Ce qui lui valu la foudre du régime d’alors. « Soyez fiers de votre fils. Qu’est ce qu’il n’a pas vécu ? Pour ceux qui sont des donneurs de leçons aujourd’hui, ces gens qui n’ont jamais respecté le droit, ni la justice, ils ont pourchassé Épiphane. Il a dû s’exiler d’abord au Burkina Faso et ensuite en Belgique pendant des années parce que le pouvoir en place considérait qu’il ne devait pas donner à Alassane Ouattara, son certificat », s’est souvenu le chef de l’Etat lors de son meeting de Sinfra. Saisissant la balle au bond, l’ancien ministre Albert Mabri Toikeusse a jeté un regard sur la mobilisation lors de cette visite dite d'Etat et sur l’ensemble des promesses faites par le président Ouattara aux populations. Son constat est sans appel. Lisons tout simplement.

Mabri Toikeusse un peu déçu: « Le mérite d’ Epiphane Zoro aurait pu le hisser légitimement et logiquement au poste de Ministre de la Justice »

"Je voudrais féliciter mes Alliés de la MARAHOUE pour cette grande mobilisation à l'occasion de la visite du Président de la République. Je félicite mon jeune frère ZORO BI Epiphane à qui un vibrant hommage a été rendu, même si cela ne correspond pas à la vérité à sa situation actuelle (Secrétaire d'État au Renforcement des Capacités) alors que son mérite aurait pu le hisser légitimement et logiquement au poste de Ministre de la Justice. Une situation actuelle, je m'en souviens comme hier, qu'il n'a pas été facile d'établir pour lui.

Dans les rapports humains, les actes parlent plus que les mots. Je salue l'ensemble des Élus de la MARAHOUE et tous nos parents de cette vaste Région pour la belle note de cohésion sociale et les remercie pour l'invitation à moi adressée. Je me félicite des quelques actions concrètes de développement qui ont été engagées à l'occasion de cette visite présidentielle pré-électorale dans le pays GOURO et chez les frères Yowlè et Ayaou, même si j'avais insisté en son temps sans succès que la zone dense de Bonon (Département potentiel dans la Marahoué), le grand Département de VAVOUA et les zones de BEDIALA et GONATE (Haut Sassandra) ne soient pas oubliés comme le Département de Sipilou (Tonkpi) ainsi que Facobli et Kouibli (GUEMON).

Je prie pour que les annonces faites et les travaux lancés dans la Marahoué aient un sort meilleur que ceux de la voirie urbaine de Man enfin en cours alors qu'ils ont été lancés en Août 2015, que ceux de la réhabilitation des axes Man-Zouan-Hounien ou Daloa-Man lancés en octobre 2019 et qui n'ont toujours pas démarré. Je prie également pour que les promesses pré-électorales faites à mes Alliés ne soient pas vaines comme celles relatives au bitumage de Toulepleu-Zouan-Hounien (financement disponible depuis 2014), à la voirie urbaine de Biankouma, Danané, Zouan-Hounien, Toulepleu, Bloléquin, Guiglo, Duekoué et Bangolo (annoncée à l'occasion de la première Visite d'État effectuée dans le District des Montagnes en 2012).

Je voudrais remercier le Président Ouattara de noter, si cela a été omis que mes parents Gouro et Wan seraient heureux du bitumage de Zuénoula-Vavoua et de Manfla-Gohitafla-Kounahiri, comme Guiglo-Tai-Grabo-Tabou dans l'Ouest. Le dicton MANDE qui me vient à l'esprit est que « la vérité ne détruit pas l'Amitié », bien au contraire. Les Gouro ont bien compris. A celui qui n'a pas compris, je voudrais lui dire que ce n'est pas compliqué. Qu'il demande aux Sénoufo qui lui diront ce qu'est une vraie Visite d'État hors période pré-électorale.

Que Dieu nous aide.

Sincèrement,

Toikeusse MABRI,

Fils du Peuple GOURO & YOWLÈ,


Député à l'Assemblée Nationale,

Président de la Région du Tonkpi,

Président de l'UDPCI




Articles les plus lus