Titrologie du 15 octobre 2020 : « Ouattara et le RHDP pris au piège »

La Titrologie de ce 15 octobre 2020 s'ouvre sur le lancement de la campagne électorale et les perturbations qui ont cours dans certaines localités
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 octobre 2020 à 08:34 | mis à jour le 15 octobre 2020 à 09:08

La Titrologie de ce 15 octobre 2020 s'ouvre sur le lancement de la campagne électorale et les perturbations qui ont cours dans certaines localités à propos de la distribution des cartes d'électeur. Les candidats Ouattara et Bédié sont également au front, chacun de son côté.

Titrologie : « Le Président de la CEI a ouvert la campagne, hier »

"Le Président de la CEI a ouvert la campagne, hier", annonce d'entrée L'Expression. "La campagne ouverte aujourd'hui", renchérit Le Jour Plus. "En devenant candidats, vous avez décidé d'apporter, aux soupirs du peuple, le remède qui guérit", conseille Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, président de la CEI, dans les colonnes de L'Intelligent d'Abidjan. "Douche froide pour la CEI", annonce cependant Le Nouveau Courrier à propos de la distribution des cartes d'électeur. Et Le Temps, d'expliquer : "La distribution perturbée dans plusieurs localités." Dans ces conditions, prévient Pascal Affi N'Guessan, à la une de Notre Voie : "Les élections ne peuvent pas se tenir parce que la CEI n'existe pas."

N'empêche que le camp présidentiel est déterminé à tenir la date constitutionnelle du 31 octobre 2020. "La CEDEAO a déjà validé, nous irons aux élections le 31 octobre", tranche le président Ouattara sur Le Jour Plus. "En avant pour le 1 coup KO", soutient le RHDP sur Le Mandat. À cet effet, "Ouattara met en ordre de bataille les 31 régions", ajoute L'Essor ivoirien. Le Miroir estime pour sa part que "Ouattara est le maître du jeu".

"Ouattara et le RHDP pris au piège", croit savoir Le Sursaut. Le Bélier intrépide révèle que "Ouattara refusé pour prendre les rênes" d'une transition politique. Maria Arena, députée européenne, persiste et signe : "Le 3e mandat de Ouattara est anti-constitutionnel." "La détermination des Ivoiriens ne faiblit pas", lance Gnérations nouvelles.

L'Inter revient sur "Les raisons profondes de la rencontre Bédié - Roi des Ashantis." Avant que Le Nouveau Réveil n'explique "Ce que Bédié a fait avec le président du Ghana, le Roi des Ashantis, les ex-présidents Kufuor et Rawlings". Rencontre qui fait somme toute dire à L'Héritage : "Bédié, un grand nationaliste au service de la Côte d'Ivoire." Pour le volet sportif de la Titrologie de ce jeudi, L'Essor ivoirien est formel : "Bilan négatif pour Beaumelle."


Notre Voie : "Les élections ne peuvent pas se tenir parce que la CEI n'existe pas."




Articles les plus lus