Contesté par l'opposition : Alassane Ouattara vante son bilan

Alassane Ouattara parle de son bilan
Par K. Richard Kouassi
Publié le 15 octobre 2020 à 19:59 | mis à jour le 15 octobre 2020 à 19:59

La candidature d' Alassane Ouattara à la présidentielle suscite de vives contestations dans le camp de l'opposition. Pascal Affi N'guessan du FPI (Front populaire ivoirien) et Henri Konan Bédié, candidat du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire), retenus pour la présidentielle, refusent de s'engager dans le processus électoral. Pendant ce temps, le candidat sortant ne se prive pas de vanter son bilan après dix ans à la tête du pays.

Alassane Ouattara parle de son bilan "éloquent"

Alassane Ouattara défendra les couleurs du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à la présidentielle du 31 octobre 2020. Critiqué pour avoir renoncé à sa parole de ne pas briguer un 3e mandat, le chef de l'État assure qu'il a dû faire face à un cas de force majeure après le décès brutal d'Amadou Gon Coulibaly, le candidat désigné du RHDP, le mercredi 8 juillet 2020 en plein Conseil des ministres. Le président avait pourtant annoncé en mars devant les sénateurs et les députés réunis en congrès à Yamoussoukro qu'il se retirerait de la scène politique à la fin de son second mandat. Avec la disparition de son dauphin, l'ancien directeur général adjoint du FMI (Fonds monétaire international) choisit de revenir dans l'arène.

Le "retour" d'Alassane Ouattara dans la course présidentielle n'est pas du goût de l'opposition qui multiplie les actions afin de l'obliger à retirer sa candidature. Samedi 10 octobre 2020, les adversaires du chef de file des houphouëtistes ont organisé un meeting au stade Félix Houphouët-Boigny du Plateau pour dire "non" à un 3e mandat du président sortant. Pour sa part, l'époux de Dominque Ouattara poursuit sa lancée et assure que l'élection présidentielle se tiendra à la date prévue. Lors d'un échange avec les membres de son conseil stratégique, mercredi, Alassane Ouattara a évoqué le bilan de ses dix années de gouvernance.

"Nous avons un bilan. Il est éloquent, dans tous les domaines. Nos acquis et nos réalisations sont le double voire le triple des réalisations cumulées des régimes qui nous ont précédés, depuis 1993. Ces résultats et ces réalisations portent sur tous les secteurs socio-économiques, notamment la santé, l’éducation, le logement, les infrastructures routières, l’eau et l’électricité", s'est félicité le candidat du RHDP.


Pascal Affi N'guessan et Henri Konan Bédié ont appelé jeudi leurs militants à boycotter le processus électoral. "Nous ne nous sentons nullement concernés par l’élection présidentielle en l’état actuel des choses et appelons nos militants à faire barrage au coup d’État électoral qui se prépare", a affirmé le candidat du FPI lors d'un point de presse.




Articles les plus lus