CNT : Retranché à son domicile, Bédié maintient la pression sur ADO

Henri Konan Bédié à ses militants : « La mobilisation doit se poursuivre »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 08 novembre 2020 à 01:20 | mis à jour le 08 novembre 2020 à 10:19

Henri Konan Bédié, en dépit de toutes les restrictions qui lui sont imposées ces derniers temps, continue de maintenir la pression sur le pouvoir Ouattara. Dans un tweet publié, cette nuit, le président désigné du CNT continue d'appeler ses partisans à la mobilisation contre le régime d'Abidjan.

Henri Konan Bédié à ses militants : « La mobilisation doit se poursuivre »

Alors qu'il s'apprêtait à publier le gouvernement de transition, Henri Konan Bédié a vu sa résidence de Cocody Les Ambassades, assaillie par une centaine de policiers de la CRS 1 et du GMI, qui ont dispersé les occupants des lieux.

Non seulement la conférence de presse n'a pu se tenir, mais aussi, plusieurs militants et cadres de l'opposition ont été arrêtés. Le président du PDCI a également vu sa résidence encerclée par des forces de l'ordre qui y ont maintenu jusque-là leur dispositif.

« Le président Bédié n’est pas en état d’arrestation. On ne peut parler d’assignation à résidence parce qu’il n’y a pas de décret », a expliqué le procureur Richard Adou, avant d'indiquer qu'il ne s'agit nullement d'un blocus, comme tend à le faire croire l'opposition.

Mais, ajoute-t-il, « quand il y a pareil trouble à l’ordre public, il y a d’abord la police administrative qui fait son travail qui consiste à rétablir l’ordre public (…) Ce qui se passe, c’est pour le maintien de l’ordre public qui a été troublé parce qu’on ne sait jamais. »

Quoi qu'il en soit, Henri Konan Bédié, président du Conseil national de transition (CNT), n'entend pas resté inactif. Contestant la réélection d'Alassane Ouattara pour un 3e mandat, le Sphinx de Daoukro vient de lancer un nouvel appel à ses partisans via son compte Twitter.


« Merci à tous pour vos messages de soutien. La mobilisation doit se poursuivre pour que soit dévoilée aux yeux du monde entier la torture que fait subir au peuple le régime en place. Ensemble, nous rendrons la Côte d'Ivoire réconciliée, unie, et prospère », a tweeté HKB, avant de lancer : « Ensemble nous vaincrons. »

À noter que plusieurs membres de l'opposition ont été arrêtés et écroués à la MACA. Pascal Affi N'Guessan, président du FPI et porte-parole du CNT, a également été appréhendé, dans la nuit de vendredi à samedi, alors qu'il se rendait à Bongounou, localité dont il est le Président du Conseil régional.




Articles les plus lus