Grosse colère au RHDP après l’élection du président Ouattara, la raison

Grosse colère au RHDP après l’élection du président Ouattara, la raison
Par David Yala
Publié le 30 novembre 2020 à 13:00 | mis à jour le 03 décembre 2020 à 16:03

Au pouvoir depuis 10 ans, le RHDP vient d'obtenir encore 5 nouvelles années, après la réélection au premier tour du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020, de son champion, le président Alassane Ouattara.

"La frustration et la méchanceté des cadres du RHDP sont entrain de susciter beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux et le terrain""

Réélu à près de 94,27% des suffrages exprimés, le président Alassane Ouattara, président du RHDP, a la charge de présider aux destinées de la Côte d’Ivoire jusqu'en 2025, date de la prochaine élection présidentielle.

Élu en 2010 puis en 2015 grâce au soutien du PDCI-RDA, il avait pour ambition première de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l'horizon 2020. Même si beaucoup reste encore à faire, il faut avoir l'honnêteté de reconnaître que, de 2011 à ce jour, la Côte d'Ivoire a connu une embellie économique.

Sur le plan des infrastructures, de nombreux chantiers ont été soit achevés ou soit lancés pour doter le pays d'infrastructures adéquats. Après la finition de l'autoroute Abidjan -Yamoussoukro, celle reliant Yamoussoukro à Bouaké, a été lancée.

À Abidjan comme dans certaines villes de l'intérieur du pays, des routes sont bitumées, des écoles sont construites, des ponts sortent de l'eau, l'électricité rejaillit dans les villages; bref, un bilan plus ou moins élogieux qui a conduit à la réélection du président Alassane Ouattara lors de la dernière élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Même si cette élection reste contestée du fait du troisième mandat, il n'en demeure pas moins que le Conseil constitutionnel a validé non seulement la candidature du chef de l’Etat sortant, mais aussi les résultats issus de cette présidentielle.

Depuis la publication des résultats de certains concours de la fonction publique ces derniers jours, notamment ceux de l'entrée au CAFOP, des militants du RHDP (parti au pouvoir ) se plaignent d'avoir été recalés au mépris de leur militantisme et de leur soutien sans faille dans la réélection du président Ouattara.

Quand ils ne se plaignent pas de la méchanceté ou du manque de générosité des cadres du parti à l'égard de la base, ils dénoncent le fait de ne pas être priorisés dans les concours administratifs.


"Les élections présidentielles sont terminées. Le candidat du RHDP, le docteur Alassane Ouattara a été élu Président de la République de Côte d'Ivoire. L'objectif a certes été atteint mais il reste encore beaucoup à faire pour contenter les militants à la base de cette victoire éclatante. Ce n'est un secret pour personne, l'argent commis pour faire la campagne d'ADO a été détourné dans la majorité des régions. Les aides aux militants et mouvements de soutien, n'existent pas. Et si elles existent, elles sont caractérisées par le copinage et les affinités. La plaie est là et béante", dénonce le président d'un mouvement de soutien au RHDP.

Pour ce dernier qui salue l'audit annoncé par le président Alassane Ouattara dans certaines régions, relativement à la gestion des fonds de campagne, "si rien n'est fait, les militants sont prêts à sanctionner les candidats RHDP aux prochaines élections législatives. Ce qui serait une véritable catastrophe", prévient-il.






Articles les plus lus