Guinée : Le gouvernement remet sa démission à Alpha Condé

Guinée : Le gouvernement remet sa démission à Alpha Condé
Par K. Richard Kouassi
Publié le 15 janvier 2021 à 18:03 | mis à jour le 15 janvier 2021 à 18:11

Depuis la réélection d'Alpha Condé à la tête de la Guinée pour un 3e mandat à l'issue de l'élection présidentielle du dimanche 18 octobre 2020, la démission du gouvernement du Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, était attendue. Vendredi 15 janvier 2021, le chef de l'équipe gouvernementale a finalement remis la démission du gouvernement au président guinéen, déclare une note de la présidence.

Guinée : Ibrahima Kassory Fofana et son gouvernement démissionnent

Cela faisait un moment que les Guinéens attendaient la démission du gouvernement d'Ibrahima Kassory Fofana, le Premier ministre de la République de Guinée. En fin de compte, elle est intervenue le vendredi 15 janvier 2021, rapporte un communiqué émanant du palais présidentiel. "Monsieur Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre, chef du gouvernement a remis la démission du gouvernement au président de la République, le professeur Alpha Condé", peut-on lire dans la correspondance.

En outre, il faut noter qu'Alpha Condé, le président de la République de Guinée, a accepté cette démission, non sans remercier "le Premier ministre et les membres du gouvernement pour les loyaux services rendus à la Nation". Son Excellence Monsieur le Président de la République a instruit au Premier ministre et au gouvernement sortant d’assurer le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination d’une nouvelle équipe gouvernementale", indique le bureau de la presse de la présidence guinéenne.


Alpha Condé est sorti vainqueur de l'élection présidentielle du dimanche 18 octobre 2020 dès le premier tour avec un score de 59,5 % devant son grand rival Cellou Dalein Diallo. Il a été investi le lundi 21 décembre 2020 malgré les vives contestations de ses adversaires politiques. On se rappelle que la Cour constitutionnelle a rejeté les recours de quatre opposants qui refusaient d'admettre la victoire du président sortant. D'ailleurs, Cellou Dalein Diallo et ses partisans avaient même célébré leur victoire face à Alpha Condé.






Articles les plus lus