Candidat à Divo, Amedé Kouakou court un grave danger, ce qu’il risque

Candidat à Divo, Amedé Kouakou peut-il se faire élire?
Par David Yala
Publié le 26 janvier 2021 à 15:51 | mis à jour le 26 janvier 2021 à 20:31

Actuel ministre de l’Equipement et de l'entretien routier de Côte d'Ivoire, Amedé Kouakou est le candidat du RHDP (parti au pouvoir) aux élections législatives du 06 mars 2021 dans la sous-préfecture de Divo (Divo SP) dont-il est par ailleurs le maire de la commune.

Législatives 2021 à Divo SP: Quelles chances pour le Ministre Amedé Kouakou face à Me Zéhouri (indépendant) et au député Tanoh Laurent (PDCI)?

Les législatives de mars 2021 revêtent un caractère particulier pour l’ensemble des partis politiques, qu’ils soient d’opposition comme du pouvoir. Mais à côté, ceux-ci devront compter avec les candidats indépendants dont certains ont un ancrage avéré au sein des populations. Dans la région du Lôh-Djiboua, précisément dans la circonscription de Nebo, Didogo, Ogoudou, Chiepo et Divo sous-préfecture où est candidat le Ministre Amedé Kouakou, la bataille ne sera pas de tout repos pour l’actuel maire de la commune de Divo.

« Je voudrais sincèrement remercier SEM ALASSANE OUATTARA, Président du RHDP, Président de la République de Côte d'Ivoire, et la Haute Direction du parti pour le choix porté sur ma modeste personne pour les élections législatives dans la circonscription de Nebo, Didogo, Ogoudou, Chiepo et Divo sous-préfecture du 6 mars 2021. Je suis candidat avec mes sœurs et frères en vue de la poursuite du développement dans la Sous Préfecture de Divo. Je suis candidat pour porter ta voix afin que tu aies accès à l'eau potable. Je suis candidat pour porter ta voix afin que tu aies de l'électricité Je suis candidat pour porter ta voix afin que tu aies accès aux services sociaux de base et à moindre coût. Je suis candidat pour ton bien être », déclare sur sa page Facebook, le Ministre Amedé Kouakou.

Une belle profession de foi pour celui qui se réclame ‘’fils du Lôh-Djiboua’’, mais est-ce suffisant pour se faire élire au soir du 06 mars prochain? Selon un observateur averti de la scène politique à Divo, les élections législatives 2021 dans la sous-préfecture de Divo, seront très ‘’ouvertes’’. « Relativement à ce qui se dit, aucune élection n’est gagnée d’avance et les acquis peuvent connaître des mutations. L’absentéisme d’un FPI unifié et la profonde division au sein du RHDP locale par un Ministre en ballotage en sous-préfecture et qui finance en catimini des indépendants pour faire ombrage au candidat officiel en commune, sont à l’avantage de Maitre Zéhouri Paul Bertin. Ce dernier a été candidat en région en 2018 et donc a déjà connu l’expérience d’une élection dans la sous-préfecture de Divo », confie notre interlocuteur.

Candidat indépendant, Me Zéhouri part avec une longueur d’avance sur l’ensemble de ses adversaires politiques. Et pour cause. Le président de l’ODAP-CI (Observatoire pour le développement, l’amitié et la prospérité-Côte d’Ivoire) qui conserve un acquis, celui d’avoir remporté les élections régionales de 2018 dans les sous-préfectures de Divo, pourrait être le grand bénéficiaire de cette grande bataille étant donné qu’il n’aura pas de candidat FPI fort en face au regard des dissensions internes au sein du parti frontiste.

Le Ministre Amedé Kouakou qui n’a pas réussi à fédérer tous les cadres du RHDP (y compris les caciques de l’ancien RDR) autour de lui, se retrouve fortement handicapé pour plusieurs raisons. En plus de Me Zéhouri Bertin, l’ancien Directeur général de LBTP (Laboratoire du Bâtiment et des Travaux Public) aura non seulement en face de lui le candidat du PDCI et député sortant, Tanoh Yao Laurent, mais aussi le très redoutable ex secrétaire départemental du RDR, Lassina Koné dit Bazo qui espère prendre sa revanche sur celui qui l’a longtemps marginalisé au RHDP-unifié à Divo.

Autrement dit, le retrait du PDCI de la coalition au pouvoir RHDP et la candidature indépendante de l’ancien député Bazo, pourraient compromettre sérieusement l’élection du Ministre-maire Amedé Kouakou, candidat du RHDP. Il faut ajouter à toutes ces raisons, le fait que plusieurs de ses sympathisants qui vivent en sous-préfecture, se sont enrôlés en commune et sont transportés à chaque élection, pour voter en commune. Ces électeurs hors zone ne pourront lui être d’aucune utilité dans sa nouvelle quête du siège de député sous-préfecture.

Et ce n’est pas son rapprochement d’avec le Chef des chefs du Lôh-Djiboua, le très sage patriarche Aliko Tegbo Paul dont le Ministre a fait nommer un des fils à son cabinet ministériel ni sa nouvelle recrue au sein de la grande famille Bobi comme colistière, qui lui assureront la victoire. « Il faut noter qu’il résulte de la réalité électorale de Divo, que les noms des grandes familles n’ont plus aucune incidence dans le jeu électoral. En 2016, le fils du Chefs des chefs Aliko Rodrigue était candidat aux législatives dans la même sous-préfecture avec Vazoumana Koné; ils n’ont récolté que 529 voix. En 2018, l’un des fils de la puissante famille Bobi était candidat aux municipales à Divo; il n’a eu que 924 voix qui correspondent à presque 4% du suffrage exprimé », commente notre observateur.


Il prévient qu’une ‘’tentative de cas flagrant de passage en force pourrait avoir des répercussions sur la stabilité sociale et sur son avenir politique du fait que le Président de la République reste très regardant sur le climat de paix’’. Quand on a écho de ce que tous les ministres candidats qui ne réussiront pas à se faire élire députés dans leurs zones respectives, pourraient être éjectés du gouvernement dès le prochain remaniement ministériel, on est à se demander si le ministre de l’Equipement et de l'entretien routier a fait le bon choix, en optant de se présenter en sous-préfecture, alors qu'il est le Maire de la commune.

A moins qu’il n’ait pas voulu affronter son (ex) grand rival et député sortant de Divo commune, l’honorable Famoussa Coulibaly, désigné candidat du RHDP; lui-même transfuge de l’UDPCI, après avoir lâché Albert Mabri Toikeusse. La bataille électorale s'annonce palpitante à Divo. Mais un proche du Ministre, très actif sur les réseaux sociaux, se veut rassurant:

«MR le Ministre Amedé Kouakou (...) On peut tout te dire mais dire que tu es contre les autres candidats du Rhdp; dire que tu es parrain des candidats indépendants, c’est méchant, c’est pas du tout joli ça. Même s'il faut salir pour obtenir, c’est pas comme ça qu’il faut faire. Tu as sacrifié ta vie pour donner une image au Rhdp dans le Lôh-Djiboua. Tu as même donné une chambre à ton frère de gérer là où il a tapé POTO. Aujourd’hui, il t'insulte et c’est villa qu’il veut gérer. On est libre de rêver. L’argent que tu donnes avec amour, pouvait bien servir à ta famille mais hélas. Amédé KOUAKOU, Coordonnateur régional Rhdp Lôh-Djiboua, parrain des candidats Rhdp», a-t-il écrit en réaction à ceux qui accusent le Ministre-maire de financer des candidats indépendants.






Articles les plus lus