Mabri Toikeusse négocie son retour au RHDP ? Toute la vérité

Albert Mabri Toikeusse, le président del'UDPCI
Par K. Richard Kouassi
Publié le 27 janvier 2021 à 19:05 | mis à jour le 27 janvier 2021 à 20:23

Selon une information relayée par un média ivoirien, Albert Mabri Toikeusse serait en train de négocier son retour au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le parti d'Alassane Ouattara. La direction de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI), le parti politique dirigé par l'ancien ministre des Affaires étrangères, a tenu à faire la lumière sur cette affaire.

Albert Mabri Toikeusse, de retour au RHDP ?

Albert Mabri Toikeusse a claqué la porte du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) quand Alassane Ouattara a décidé de faire de feu Amadou Gon Coulibaly le candidat du parti au pouvoir à l'élection présidentielle du samedi 31 octobre 2020.

"Je suis un homme de conviction et je préfère dire ce que je pense. Monsieur le Président, vous êtes le fils du président Félix Houphouët-Boigny, qui nous a enseigné le dialogue. Nous nous appuierons sur le dialogue pour régler nos divergences. Ne prenons pas des engagements d’une heure dans une salle, qui par la suite ne reflèteront pas la réalité sur le terrain. Faites donc comme Félix Houphouët-Boigny. Travaillez à nous mettre en équipe", s'était exprimé le président de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI).

L'ancien ministre a donc pris ses distances vis-à-vis d'Alassane Ouattara et du RHDP. Il a même tenté de conquérir le pouvoir d'État à la présidentielle de fin octobre 2020, mais sa candidature a été rejetée par le Conseil constitutionnel. Après cet "échec", Albert Mabri Toikeusse serait en train de négocier son retour dans le camp présidentiel. En tout cas, c'est ce que publie un média local.

Devant cette information, la direction de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire précise que "l'UDPCI et son leader ont rompu les amarres et ont quitté officiellement le RHDP pour ensuite présenter la candidature de son leader à l'élection présidentielle du 31 octobre 2020".


Par ailleurs, dans un communiqué, Jean Blé Guirao fait comprendre que "l'UDPCI et la plateforme Arc-en-ciel sont membres de la coalition des plateformes et partis politiques de l'opposition où leur leader Dr Mabri Toikeusse Albert Abdallah tient toute sa place".






Articles les plus lus