Face aux travers de la politique : Le mea-culpa de Claudy Siar

Claudy Siar : « J’ai désobéi à mère. Elle avait pourtant raison... Pardon »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 05 février 2021 à 14:38 | mis à jour le 05 février 2021 à 15:37

Claudy Siar est connu pour ses prises de position très prononcées face à ce qu'il qualifie d'injustice pour l'humanité. Le concepteur de la « Génération consciente » avait pourtant été prévenu par sa génitrice de son incompatibilité avec le monde politique.

Claudy Siar : « J’ai désobéi à ma mère. Elle avait pourtant raison... Pardon »

Il n'y a pas de sujet d'ordre général pour lequel Claudy Siar observe un mutisme « coupable ». La question de la traite négrière, le franc CFA, l'essai clinique du vaccin contre la Covid-19, la crise postélectorale en Côte d'Ivoire, le phénomène de la migration à travers la Méditerranée.

La célébration des fêtes d'indépendance par les dirigeants africains, la question des 3e mandats, même la crise politique entre Alassane Ouattara, le président ivoirien, et Henri Konan Bédié, ancien président et chef de file de l'opposition, n'ont pas échappé aux coups de gueule de l'animateur de « Couleurs tropicales ».

Ce ne sont cependant pas toutes les prises de position du fils de Cornelia et de François qui sont unanimement appréciées. En témoignent les nombreuses piques qu'il reçoit à la suite de ses sorties virulentes contre certaines politiques qu'il juge contreproductives pour la race humaine en général et les peuples opprimés en particulier.

Aussi, face à toutes ces intrigues, Claudy Siar s'est rappelé des conseils de sa mère, qu'il n'a pourtant pas suivis. Dans un tweet publié cette nuit, l'animateur de RFI a fait son mea culpa : « Ma mère ne voulait pas que je fasse de politique, que je me confronte à cet univers pour lequel elle me pensait trop sincère... J’ai désobéi à mère. Elle avait pourtant raison... pardon…"

Un internaute, du nom de Christian Mutombo, en réaction à ce tweet, a ainsi soutenu l'animateur dans ses regrets : "On a tous subi. Des fois, c'est difficile de rester bouche fermée devant l'injustice, la calomnie, le mensonge et la ruse... bref, le mal des politiques. »


Mais Claudy Siar revient à la charge dans un autre commentaire : « Oui ... tellement ! La dignité humaine mérite les sacrifices et parfois... de se désobéir. »






Articles les plus lus