Sans surprise, le président Alassane Ouattara a confirmé la nomination de Patrick Achi au poste de Premier ministre de Côte d’ Ivoire. L’ex-secrétaire général de la présidence succède ainsi à feu Hamed Bakayoko, décédé soudainement le 10 mars 2021 des suites d’un cancer du foie.

Patrick Achi succède à feu Hamed Bakayoko à la Primature

Le président Alassane Ouattara a procédé, vendredi 26 mars 2021, à la signature d’un décret présidentiel portant nomination de Patrick Jerôme Achi en qualité de Premier ministre de Côte d’Ivoire, chef du gouvernement.

L’ancien Secrétaire général de la Présidence succède à l’ancien ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, décédé en Allemagne le 10 mars 2021 des suites d’un cancer.

Avant cette nomination, le transfuge du PDCI-RDA avait assuré l’intérim de son prédécesseur, malade et transféré vers Paris, la capitale française, pour y suivre une série d’examens médicaux.

Le nouveau chef du gouvernement a la charge de proposer dans les meilleurs délais, un nouveau gouvernement.

Mercredi 24 mars dernier, à l’issue du Conseil des ministres, le chef de l’exécutif ivoirien avait annoncé la dissolution de la précédente équipe gouvernementale.

Le Président Alassane Ouattara souhaite que le nouveau gouvernement obeisse à un renouvellement générationnel. Aussi, pour la constitution de cette nouvelle équipe gouvernementale « rajeunie », les tractations sont-elles en cours au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti présidentiel) et d’autres partis politiques de l’opposition.

Ce nouveau gouvernement devrait enregistrer les entrées de certains cadres de l’opposition politique ivoirienne, notamment du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), et de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS); deux formations politiques dirigées respectivement par les anciens présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo.

Le Front populaire ivoirien (FPI) de Pascal Affi N’Guessan et l’UDPCI d’Albert Mabri Toikeusse, devraient également intégrer cette nouvelle équipe gouvernementale.

Cette nouvelle nomenclature du gouvernement devrait être la suite logique du dialogue politique ivoirien, initié entre le gouvernement et l’opposition, depuis décembre 2020.