Mali : Trois blessés dans un attentat contre l’armée française

trois soldats français blessés dans un attentat

Dans un communiqué rendu public vendredi 12 janvier, l’Etat major des armées françaises a annoncé qu’un attentat avait fait trois blessés jeudi dans le rang des soldats de l’opération Barkhane alors qu’ils étaient en patrouille pour une mission de sécurisation dans l’est du Mali, à proximité de la frontière nigérienne.

Un attentat perpétré contre l’opération Barkhane fait trois blessés

Trois blessés dont un grièvement, transporté d’urgence à Paris, tel est le bilan de l’attentat terroriste mené jeudi contre des soldats français de l’opération Barhane qui étaient en patrouille dans la région Est du Mali près de la frontière avec le Niger. Selon le communiqué de l’Etat major des armées, l’attentat a eu lieu entre les localités de Menaka et Indéliman.

le colonel Patrick Steiger, porte-parole de l’Etat major français a expliqué qu’un véhicule s’était approché d’un convoi blindé de la force Barkane et s’était fait exploser faisant trois blessés.

Vendredi 12 janvier, le groupe djihadiste d’Adnan Abou Walid Sahraoui, a revendiqué,dans un communiqué rendu publique par l’Agence Nouakchott information (ANI), cette attaque terroriste ainsi que l’attaque qui avait causé la mort de quatre soldats américains et quatre militaires nigériens le 04 octobre 2017.

L’opération Barkhane composée de près de 1.500 hommes est présente au Mali pour lutter contre les groupes terroristes dans la région du Sahel. Elle a déjà perdu 18 soldats dans sa mission de sécurisation du Nord Mali où sévit Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)