Maroc: A peine rétabli, Mohammed VI lance son offensive diplomatique

L'offensive diplomatique de Mohammed VI
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 14 avril 2018 à 07:00 | mis à jour le 14 avril 2018 à 09:32

Le roi Mohammed VI s’est personnellement lancé dans une offensive économico-diplomatique à travers la planète pour le rayonnement du Maroc à l’international. Après une trêve due à son état de santé, le roi marocain a repris son bâton de pèlerin.

Mohammed VI à la conquête du monde après son opération

Sa Majesté le roi Mohammed VI a été opéré d'un « trouble du rythme cardiaque » à la clinique Ambroise-Paré de Neuilly-sur-Seine, le 20 février dernier. Après une bonne période de convalescence à Paris, le souverain chérifien a à nouveau entamé ses tournées à travers l’Afrique et le monde.

Il est donc attendu à Riyad, en Arabie saoudite, le 15 avril prochain, pour prendre part au sommet de la ligue arabe. A cet important rendez-vous, les pays arabes renforceront leurs coopérations bilatérales et multilatérales. Il y sera probablement question de frappes internationales contre la Syrie, de la guerre au Yémen, du conflit israélo-palestinien et bien d'autres sujets d'actualités dans le monde arabe.

Après quoi, le roi mettra ensuite le cap sur le Congo-Brazzaville, où il est attendu pour participer au sommet de Brazzaville sur le Fond bleu du bassin du Congo.

Cette annonce a été faite par le président congolais Denis Sassou N’Guesso : « Je suis heureux d’annoncer la présence du roi du Maroc aux travaux du 1er sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Commission climat du Bassin du Congo et du Fonds bleu pour le Bassin du Congo. »

Mieux qu'un parrain, le roi Mohammed VI est le principal soutien international de ce sommet de Brazza. Notons que ce sommet a été initié en marge de la COP 22 qui a eu lieu à Marrakech en novembre 2016.


Notons que le 9 avril à Paris, le roi avait rencontré le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane ainsi que le Premier ministre libanais, Saad Hariri. Il avait également été reçu en audience par le président français Emmanuel Macron le 10 avril, évoquant essentiellement avec lui la situation au Moyen-Orient.

Premier investisseur étranger en Côte d’Ivoire, le Maroc est de plus en plus en train de tisser sa toile sous la houlette du roi Mohammed VI. Et pour mieux se projeter sur la scène internationale, le Maroc s'est porté candidat pour l'organisation de la coupe du monde 2026.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp