Eugène Djué annonce une visite à Blé Goudé à la CPI

Blé Goudé prêt a accueilli Eugène Djué
Par Edwige Fiendé
Publié le 14 mai 2018 à 19:00 | mis à jour le 14 mai 2018 à 18:55

L’ex-secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci), Eugène Djué a annoncé lundi, une visite à Charles Blé Goudé, incarcéré à la Cour pénale internationale (CPI), en compagnie de Martial Ahipeaud et Blé Guirao, des ex-responsables du plus grand syndicat estudiantin.

Eugène Djué dit attendre l’accord de l’administration pénitentiaire.

Début avril, M. Djué avait indiqué que l'ex-ministre de la jeunesse ivoirienne, Charles Blé Goudé, est "partant" pour l’amicale des anciens de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci), ajoutant que les ex-responsables de la Fesci étaient "en train de s’organiser" pour se rendre à la Cour pénale internationale (CPI).

"Il fallait engager cette procédure", a-t-il affirmé, ajoutant que la liste des membres de la délégation composée de Martial Ahipeaud et Blé Guirao et lui a "été communiquée" à l’ancien leader des “jeunes patriotes" et ex-secrétaire général de la Fesci.

"Nous attendons l’accord de l’administration pénitentiaire", a fait savoir Eugène Djué, confirmant que Blé Goudé a donné son accord pour recevoir les responsables de l’amicale des anciens de la Fesci.

Blé Goudé qui a "encouragé" ses "camarades" dans cette "initiative de rapprochement", s’est dit "prêt à rencontrer à La Haye" cette délégation.

Cette visite s’inscrit dans le cadre d’un programme de rencontre des anciens-secrétaires généraux de la Fesci avec les ex-membres de la fédération "au niveau interne", et à l’extérieur du pays notamment "au Ghana, au Togo, au Bénin pour échanger avec (les) camarades en exil".

Pour Eugène Djué, "Il n’y pas un seul (membre) de la Fesci, qui peut être contre cette solidarité".


Les anciens de la Fesci ont décidé de se "rassembler" au sein d’une association, en vue de "garder le contact (et) se resserrer les coudes".

Le 18 mars, le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, également ex-secrétaire générale de la Fesci de 1995 à 1998, avait reçu plus de 100 anciens membres et responsables du syndicat, à son domicile à Marcory, au sud d’Abidjan.




Articles les plus lus