Cameroun : L'Etat annonce des sanctions contre les auteurs du traitement infligé à un présumé séparatiste dans le Sud-ouest

l'Etat du Cameroun sanctionne des

Joseph Beti Assomo, le ministre délégué à la présidence de la République du cameroun, chargé de la défense, a annoncé mardi des sanctions contre "des hommes en tenue" perçus en train de "ligoter et malmener", un présumé séparatiste dans le Sud-ouest, lors de son interpellation samedi, dans une vidéo.

Cameroun, le gouvernement sanctionne des hommes en tenues dans les régions anglophones.

"Une enquête a été ouverte pour identifier dans le cas échéant, sanctionner les auteurs de ces agissements contraires au respect des droits humains.", a dit M. Beti Assomo, après la diffusion de la vidéo dans laquelle Alphonse Tatia alias "Général" apparaît ligoté, couché dans une marre de boue, à même le sol.

Interpellé samedi par la gendarmerie dans le Sud-ouest, "Général", était "activement recherché, depuis plusieurs semaines, pour son implication dans des actes de violence contre les populations et l’assassinat des personnels des forces de défense et de sécurité", selon le ministre.

"Son interpellation après une résistance musclée de sa part a été filmée, et a donné lieu à une vidéo dans laquelle il est "malmené et ligoté par des hommes en tenue manifestement sortis des normes et techniques légales en pareille circonstance", a-t-il ajouté.

Publiée sur les réseaux, la vidéo a été abondamment relayée, ce qui a interpelé le gouvernement.

Depuis 2016, le Nord-ouest et Sud-ouest, les deux régions anglophones du Cameroun, traversent une crise sociopolitique.

La situation s’est dégradée avec l’interpellation au Nigeria de 47 séparatistes, dont Sisiku Ayuk Tabe (leader) et leur extradition au Cameroun.

Les combats entre les forces de défense et de sécurité camerounaises et des hommes armés se réclamant de "forces de restauration de l’Ambazonie", un Etat imaginaire, sont récurrents.

Le nombre de déplacés dans les régions anglophones est estimé à 160.000, selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l’ONU (Ocha)